Publicité

Allemagne : un rapport fait état de 2 225 victimes d'abus sexuels au sein de l'église protestante

Des chercheurs, qui enquêtent sur le scandale depuis 2020, affirment que des éléments indiquent que le nombre réel de victimes pourrait avoisiner les 10 000. Ces révélations interviennent plusieurs années après qu'une enquête sur l'Église catholique allemande a dévoilé des chiffres tout aussi choquants sur les abus sexuels commis par des membres du clergé.

Selon un rapport indépendant publié ce jeudi, au moins 1 259 personnes travaillant pour l'Église protestante allemande ont commis des abus sexuels au cours des dernières décennies et au moins 2 225 victimes ont été affectées par ces abus.

Ces chiffres sont basés sur l'étude de documents et de dossiers provenant des églises régionales et de l'organisation diaconale de secours et d'aide sociale des luthériens, connue sous le nom de Diakonie.

Toutefois, les auteurs du rapport ont calculé que le nombre réel d'auteurs au sein de l'Église est bien plus élevé, avec probablement au moins 3 497 personnes ayant commis des abus sexuels, a rapporté l'agence de presse allemande DPA.

"Il s'agit de la partie émergée de l'iceberg", a déclaré Martin Wazlawik, de l'université de Hanovre, qui a coordonné l'étude sur la violence sexuelle au sein de l'Église protestante en Allemagne.

L'église protestante avait commandé cette étude en 2020, dans le but d'analyser les structures au sein de l'église qui favorisent la violence et l'abus de pouvoir. L'Église a financé l'étude à hauteur de 3,6 millions d'euros.

En tant qu'organisation cadre de 20 églises régionales, l'EKD représente 19,2 millions de chrétiens protestants en Allemagne.

Les auteurs ont déclaré qu'ils n'étaient pas en mesure d'analyser les dossiers personnels de tous les pasteurs et diacres de l'Église, mais principalement les dossiers disciplinaires, a rapporté l'agence de presse DPA.

Lors de la présentation de l'étude à Hanovre, la chef du Conseil de l'Église protestante d'Allemagne, également connu sous le nom d'EKD, a présenté ses excuses aux victimes "de tout cœur".

"En tant qu'institution, nous nous sommes également rendus coupables d'innombrables crimes à l'encontre d'innombrables personnes", a déclaré l'évêque de Hambourg, Kirsten Fehrs, ajoutant qu'elle était "profondément choquée" par le tableau général présenté par l'étude

Ce rapport intervient plusieurs années après que l'Église catholique allemande a publié des chiffres stupéfiants sur les abus sexuels commis par son clergé.

En 2018, un rapport commandé par l'Église a conclu qu'au moins 3 677 personnes avaient été abusées par le clergé catholique en Allemagne entre 1946 et 2014.Plus de la moitié des victimes avaient 13 ans ou moins, et près d'un tiers d'entre elles étaient des enfants de chœur.