Publicité

Allemagne: nouvelle vague de grève dans les transports ferroviaires et aériens

Allemagne: nouvelle vague de grève dans les transports ferroviaires et aériens

Les usagers des transports allemands doivent prendre leur mal en patience. Ce jeudi, une nouvelle grève perturbe le trafic à la fois sur le rail et dans les airs, illustrant la dégradation du climat social dans la première économie européenne. Environ 80 % des services ferroviaires interurbains et locaux ont été annulés en raison du départ des conducteurs. Leur syndicat réclame une augmentation des salaires de 12,5% et une réduction de la durée hebdomadaire de travail de 38 à 35 heures.

"C'est une grosse nuisance et je ne comprends pas vraiment si les exigences, dont certaines sont certainement justifiées, doivent être appliquées avec des moyens aussi sévères" explique un passager.

"Je dois retourner en Italie maintenant et j'espère que le seul train qui fait le trajet aujourd'hui pourra me ramener en Italie" ajoute une passagère.

Le transport aérien national et international a également été durement touché, avec les équipes de Lufthansa se joignant à l'action. La compagnie aérienne a annoncé qu'environ 2 000 vols pourraient être annulés entre jeudi et vendredi, affectant quelque 200 000 passagers. Les négociations se poursuivent, mais les syndicats ont déclaré que d'autres grèves seraient probables dans un avenir proche.

L'Allemagne est confrontée depuis un an à une multiplication des conflits sociaux dans différentes branches professionnelles, des supermarchés aux services, où les négociations sur les salaires et les conditions de travail se durcissent après une longue période d'envolée des prix. Ces tensions, qui bousculent un pays longtemps réputé pour la qualité de son dialogue social et la recherche du consensus entre patronat et syndicats, se cristallisent dans le secteur des transports.