Publicité

Allemagne: l'auteur présumé de la fusillade contre des Témoins de Jéhovah s'est suicidé

L'attaque a fait au moins 8 morts dont le tireur jeudi soir à Hambourg. La police indique que l'assaillant était un ancien membre des Témoins de Jéhovah.

L'auteur présumé de la fusillade qui a fait au moins 8 morts jeudi soir et visait des Témoins de Jéhovah, à Hambourg en Allemagne, s'est donné la mort à l'arrivée de la police, après avoir abattu jeudi sept personnes, annoncent ce vendredi les autorités allemandes.

"L'auteur s'est enfui au premier étage" du bâtiment où étaient rassemblés des membres de la communauté pour une séance de prière", "et s'est donné la mort", a déclaré le ministre de l'Intérieur de la ville État de Hambourg Andy Grote.

Un représentant du parquet de Hambourg ajoute que l'enquête ne relève pas pour l'instant "d'indices d'un contexte terroriste".

Une femme enceinte parmi les victimes

La police avait fait état d'un premier bilan ce vendredi, évoquant au moins 8 morts, dont "manifestement" l'auteur présumé de la tuerie. La mort du tireur est désormais confirmée.

Le ministre de l'Intérieur d'Hambourg indique qu'une femme enceinte de sept mois figure parmi les victimes.

Ce dernier a "tiré sur les participants à une manifestation" de prières organisée jeudi soir par la communauté dans un de ses centres de Hambourg, dans le nord du pays, a précisé la police.

Un ancien membre des Témoins de Jéhovah

L'auteur présumé des coups de feu est un ancien membre des Témoins de Jéhovah, une communauté avec laquelle il était en conflit, indique par ailleurs la police ce vendredi.

Il est entré de force dans le bâtiment de trois étages situé au bord d'une grande artère de circulation face à un ensemble résidentiel et un parc. Une cinquantaine de personnes étaient alors réunies pour la séance de prière.

"Sur la vidéo, on voit quelqu'un casser une vitre, on entend des coups de feu et on voit quelqu'un pénétrer" sur les lieux, explique un témoin, Bernd Mibache, à l'AFP.

Les Témoins de Jéhovah se sont dits dans un communiqué "bouleversés" par "l'attaque horrible" contre certains de leurs membres, survenue "après un service religieux".

Le chancelier allemand Olaf Scholz a adressé vendredi ses "pensées" aux victimes de la fusillade et à leurs proches, déplorant dans un tweet "un acte de violence brutal".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Fusillade meurtrière à Hambourg : le rappel des faits