Publicité

Allemagne: l'auteur présumé de la fusillade à Hambourg était un ancien membre des Témoins de Jéhovah

Des policiers allemands devant un cordon de sécurité après la fusillade qui a fait au moins 8 morts à Hambourg le 10 mars 2023 - TOBIAS SCHWARZ / AFP
Des policiers allemands devant un cordon de sécurité après la fusillade qui a fait au moins 8 morts à Hambourg le 10 mars 2023 - TOBIAS SCHWARZ / AFP

Une fusillade a fait au moins 8 morts ce jeudi soir à Hambourg (Allemagne) dans un centre de Témoins de Jehova. D'après la police allemande ce vendredi, l'auteur présumé de la fusillade était lui-même un ancien membre des Témoins de Jéhovah.

Très prudentes sur les informations communiquées, les autorités ont tout de même indiqué que ce suspect s'était donné la mort, sans donner plus de précisions sur son profil. Le procureur a lui précisé qu'il n'y avait "pas d'indices" menant vers le mobile "terroriste".

De nombreux blessés

Vers 21 heures jeudi, les autorités ont reçu les premiers appels d'urgence venant d'un centre où se réunissaient des Témoins de Jéhovah. Très vite arrivée sur les lieux, les forces de l'ordre ont "sauvé la vie de nombreuses personnes", a déclaré Matthias Tresp, chef de la police d'Hambourg. Selon le journal allemand Der Spiegel, l'agresseur, d'une trentaine d'années et nommé Philipp F., serait monté sur le toit, où il se serait suicidé.

Sur Twitter, la police d'Hambourg rappelle que pour l'heure, "il n'y a aucune information fiable sur le mobile du crime". "Nous vous demandons de ne pas partager d'hypothèses non garanties et/ou de répandre des rumeurs", est-il également indiqué.

Les enquêteurs ont indiqué que l'homme possédait une arme à feu. Lors d'une perquisition réalisée à son domicile avant le drame, 15 chargeurs avec 200 cartouches supplémentaires ont été trouvées, avait indiqué le chef du parquet, relayée par Des Spiegel.

Vive émotion

"Les nouvelles en provenance d'Alsterdorf/Gross Borstel sont bouleversantes", a réagi sur Twitter le maire de la ville, le social-démocrate Peter Tschentscher. "Les forces d'intervention travaillent d'arrache-pied à la poursuite des auteurs et à l'élucidation du contexte".

Auprès des médias allemands, Nancy Faeser, ministre de l'Intérieur, a également eu une pensée pour "les victimes et à leurs familles, aux membres de la communauté ainsi qu'aux services d'urgence".

Dans un communiqué posté en ligne, la communauté des Témoins de Jéhovah s'est dite "profondément attristée" par l'attaque meurtrière perpétrée "contre ses membres."

Article original publié sur BFMTV.com