Publicité

Allemagne : une enquête de journalistes sur le plan “remigration” de l’extrême droite adaptée au théâtre

Le 17 janvier, à Berlin, des comédiens du Berliner Ensemble et du Théâtre du peuple viennois (Volkstheater) interprètent un texte sur scène. Ils sont en costume, la salle dans laquelle a lieu la lecture publique est bondée. Derrière eux, des images sont parfois projetées sur un mur sombre.

À première vue, ce spectacle – dont la retransmission filmée est disponible en ligne – pourrait sembler banal. Il est pourtant inspiré d’une enquête journalistique qui a fait grand bruit en Allemagne : celle menée par le média Correctiv autour du plan de personnalités de droite et d’extrême droite pour faire “remigrer” contre leur gré des millions d’étrangers et d’Allemands d’origine étrangère. Correctiv n’avait publié le texte qui en est à l’origine qu’une semaine avant la représentation”, précise la Berliner Zeitung.

“Pourquoi avoir fait une lecture scénique d’une enquête journalistique scénarisée ?” Interrogés par le journal berlinois, les dirigeants du Théâtre du peuple viennois y voient une nouvelle manière de débattre “en dehors des cadres établis que sont la presse, les discussions politiques et les réseaux sociaux” et de “diffuser [les informations] plus largement au sein de la société”.

Une collaboration atypique

En Allemagne, les liens entre théâtre, politique et actualité ont déjà été explorés par de grands noms de la dramaturgie. Les œuvres de Bertolt Brecht, fondateur du Berliner Ensemble, en sont l’exemple le plus frappant.

Mais la Berliner Zeitung note qu’il est très rare que des journalistes travaillent avec des comédiens, notamment parce que les artistes ne sont pas soumis aux mêmes règles déontologiques. Dans le cas de Correctiv, une collaboration a été lancée avec le Berliner Ensemble et le Théâtre du peuple viennois avant même la publication de l’enquête du média d’investigation.

“Un lecteur attentif comme le blogueur d’extrême droite Alexander Wallasch avait déjà remarqué que l’enquête de Correctiv était structurée comme une pièce de théâtre, rappelle le titre de gauche. En effet, le texte commence par un prologue, il est suivi de trois actes divisés en scènes et se conclut par un épilogue.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :