"Aline": dans les coulisses de l'incroyable transformation de Valérie Lemercier en Céline Dion

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Valérie Lemercier, Danielle Fichaud et Sylvain Marcel dans le film
Valérie Lemercier, Danielle Fichaud et Sylvain Marcel dans le film

Dans Aline, en salles ce mercredi, Valérie Lemercier incarne Aline Dieu, double cinématographique de Céline Dion, de l'enfance à l'âge adulte. Si l'actrice et réalisatrice s'est glissée avec facilité dans l'incroyable garde-robe de la diva québécoise, imitant à merveille sa gestuelle, incarner Céline Dion petite fille a nécessité quelques effets spéciaux.

Pour la rendre haute comme trois pommes, il a ainsi fallu tricher avec les décors.

"[Valérie Lemercier] a voulu qu'on fasse des effets spéciaux presque à la Méliès, témoigne la cheffe décoratrice Emmanuelle Duplay. On a agrandi plusieurs objets avec lesquels elle était en contact direct. [Dans] la boutique de chaussures, on a rehaussé cette petite vitrine d'une manière totalement artificielle, pour que quand on filme Valérie, on ait l'impression qu'elle soit toute petite."

Oreilles décollées et fausses dents

Pour cette cure de jouvence assez particulière, Valérie Lemercier, a dû tricher avec sa silhouette. "Quand j'ai 11 ans, 12 ans, je m'écrase les seins complètement, et par-dessus, j'en rajoute des petits qui poussent. Après, je les mets en avant, parce qu'elle allaite les jumeaux... C'était marrant d'avoir le corps qui évolue. Il y avait tout un système placé sous les vêtements pour avoir le corps de l'âge [d'Aline Dieu]".

Si elle assure ne s'être jamais entraînée devant un miroir pour reproduire la gestuelle de Céline Dion, l'actrice explique l'avoir "tellement regardée" qu'elle s'en est imprégnée. "Je l'ai tellement vue, après ça sort tout seul." La ressemblance est évidente, mais l'actrice conserve son visage.

"On ne m'a pas mis du latex pour que je lui ressemble, souligne-t-elle. Je me suis simplement décollé les oreilles tout le film. Il y avait un ajout de dents, de quand je suis petite jusqu'à 18 ans. On a aussi réduit mon front, [parce qu'] elle a les cheveux plantés plus bas que moi."

Pour compléter la reconstitution, Valérie Lemercier a glissé dans le film, sans viser l'exhaustivité, "quelques robes très importantes", évoquant par exemple celle que portait la petite Céline à 5 ans, lorsqu'elle a découvert son talent, ou encore la folle robe de son mariage avec René.

"Valérie pousse toujours le bouchon, pour les détails", indique Catherine Leterrier, costumière du film, montrant un micro de l'époque, équipant une tenue de scène d'Aline Dieu.

Pour la réalisatrice, parler d'Aline Dieu et non de Céline Dion - une idée de Brigitte Buc, avec qui elle a écrit le film - lui permet d'avoir une certaine distance, salutaire pour le film. "Ca permet d'y mettre un peu de soi, ça permet d'inventer les choses. Ce n'est pas une fiche wikipédia".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles