Publicité

Algérie: "On n’a pas lâché", Belmadi défend Mahrez et ses joueurs après le nul face au Burkina Faso

L’Algérie a eu chaud. Menés deux fois au score par le Burkina Faso pour son 2eme match à la CAN samedi à Bouaké (Côte d’Ivoire), les Fennecs ont arraché un résultat nul (2-2) dans le money time grâce au 2eme but personnel de Baghad Bounedjah, le 3e en deux rencontres. Avec deux points en deux matchs, l’Algérie est loin d’avoir décroché son ticket pour les huitièmes de finale. Tout se jouera mardi face à la Mauritanie.

En attendant, Djamel Belmadi a apprécié l'état d'esprit affiché par ses joueurs ce samedi. C’est en tout cas le message qu’il a fait passer après la rencontre en conférence de presse: "J'ai confiance en mes joueurs, je suis satisfait, on aura des matchs pareils si on part loin dans la compétition. Bien sûr que je me serais bien épargné des souffrances jusqu’au bout mais ce sont des matchs que l’on doit jouer et si on veut aller loin dans cette compétition, on aura des matchs comme celui-là. Rien ne sera facile. Surtout face aux derniers demi-finalistes. On sait que le Burkina, c’est costaud, solide. Il y a des joueurs qui jouent dans les grands championnats."

>> Les infos sur la CAN en direct

Il défend Mahrez

Djamel Belmadi a reconnu que son équipe avait volontairement laissé le ballon en première période. "C’était planifié. Mais dans l’ensemble, on n’a pas été inquiété plus que ça, il n’y a pas eu de réelle occasion pour eux." Les Fennecs, eux, ont eu plusieurs occasions mais si Bounedjah a scoré deux fois, ils ont manqué de réalisme. Au rayon des déceptions dans le secteur offensifs, Riyad Mahrez n’a clairement pas été à la hauteur ce samedi.

Mais cette fois encore, il ne faut pas compter sur Djamel Belmadi pour critiquer publiquement l'ex-ailier de Manchester City: "Je n’aime pas l’idée de tirer sur un joueur comme Riyad Mahrez, a commenté le sélectionneur algérien. On ne s’est jamais reposé sur lui, d’ailleurs le jeu passe plus à gauche qu’à droite. Mahrez a encore été très bon dernièrement mais je ne le fais pas jouer sur son statut."

Article original publié sur RMC Sport