Ce que l'on sait sur la colonie pénitentiaire de l'Arctique où se trouve Alexeï Navalny

Sa trace a été retrouvée. L'opposant russe russe Alexeï Navalny, dont les proches n'avaient plus de nouvelles depuis près de trois semaines, est réapparu ce lundi 25 décembre dans une colonie pénitentiaire de Kharp, dans l'Arctique russe, une région isolée.

Le charismatique ennemi numéro un de Vladimir Poutine avait disparu début décembre de la colonie pénitentiaire de la région de Vladimir, à 250 kilomètres à l'est de Moscou, où il était jusque-là détenu pour purger sa peine de 19 ans pour "extrémisme".

"Nous avons trouvé Navalny. Il est dans la colonie pénitentiaire numéro 3 de la localité de Kharp", a affirmé sa porte-parole Kira Larmych sur X, anciennement Twitter, indiquant que l'opposant "va bien" et que son avocat lui a rendu visite lundi.

Ce mardi, sur X (anciennement Twitter), Alexeï Navalny a indiqué aller "bien." Le voyage vers son nouveau lieu de détention, qui a duré 20 jours, était "assez fatigant", a-t-il ajouté. "Quoi qu'il en soit, ne vous inquiétez pas pour moi. Je vais bien. Je suis soulagé d'être enfin arrivé."

"Loup polaire", ancien goulag

Les colonies pénitentiaires, prisons les plus fréquentes en Russie, allient détention et travail forcé. Depuis sa condamnation, Alexeï Navalny doit purger sa peine dans une colonie à "régime spécial", la catégorie d'établissements où les conditions de détention sont les plus rudes et qui sont d'ordinaire réservés aux condamnés à perpétuité et aux détenus les plus dangereux.

Il existe une quarantaine de prisons de ce type en Russie, souvent situées dans des endroits très reculés et qui fonctionnent sous une administration qui n'a guère été réformée depuis le goulag soviétique, selon les défenseurs des droits humains.

Une colonie à "régime spécial" est justement située à Kharp, la colonie numéro 18 "Hibou polaire", bien qu'Alexeï Navalny soit actuellement détenu dans une autre, surnommée le "Loup polaire".

Fondée en 1960 dans le système du goulag à environ 60 kilomètres au nord du cercle polaire arctique, elle est réputée pour ses conditions rudes, notamment le froid. Il fera par exemple -28°C la semaine prochaine.

Selon l'un des proches collaborateurs d'Alexeï Navalny, Ivan Jdanov, il s'agit de "l'une des colonies les plus septentrionales et les plus éloignées" de Russie. Les conditions y sont difficiles", a-t-il expliqué sur X.

"Il est très difficile de s'y rendre et il n'y a pas de système de distribution de lettres ou (d'accès téléphonique)", a-t-il ajouté.

Navalny diminué

Depuis son arrestation en janvier 2021, Alexeï Navalny est transféré d'une colonie pénitentiaire à une autre. Les transferts prennent souvent plusieurs semaines de voyage par train avec des étapes, les proches des détenus restant sans nouvelles pendant cette période.

Les séjours d'Alexeï Navalny en prison ont aussi des conséquences sur sa santé. Il apparaît désormais amaigri et vieilli. Sa santé s'était encore détériorée ces derniers mois, au cours desquels il a fait de multiples séjours en cellule d'isolement.

"Dès le début, il est apparu clairement que les autorités voulaient isoler Alexeï, en particulier avant l'élection" présidentielle prévue en mars 2024, a également ajouté son collaborateur Ivan Jdanov.

La plupart des alliés d'Alexeï Navalny ont été contraints à l'exil ces dernières années et plusieurs ont été jetés en prison, condamnés à de lourdes peines.

Article original publié sur BFMTV.com