Publicité

Alexeï Navalny: le procès concernant la libération du corps de l'opposant n'aura lieu que le 4 mars

Cinq jours après la mort en prison de l'opposant russe Alexeï Navalny, sa mère a porté plainte contre Moscou, qui refuse de lui rendre le corps de son fils.

Un tribunal du Grand Nord russe doit examiner le 4 mars une plainte déposée par la mère de l'opposant Alexeï Navalny qui tente depuis des jours de récupérer le corps de son fils, mort en détention dans des circonstances obscures.

L'agence officielle TASS a rapporté mercredi que Lioudmila Navalnaïa a déposé une plainte pour "activités illégales" auprès d'un tribunal de Salekhard, capitale du district autonome de Iamalo-Nénétsie, une région reculée de l'Arctique où son fils était emprisonné. La plainte sera examinée à huis clos, a précisé l'agence.

Une remise "sans délai"

L'équipe de l'ennemi numéro 1 du président Vladimir Poutine accuse le Kremlin d'avoir d'avoir fait tuer Alexeï Navalny et de chercher à dissimuler les preuves en ne rendant pas sa dépouille à ses proches. La présidence a démenti ces accusations.

Selon l'administration pénitentiaire russe, Alexeï Navalny est mort le 16 février dans la colonie pénitentiaire N°3 de la localité de Kharp, une prison de haute sécurité où il était détenu depuis fin 2023 et purgeait une peine de 19 ans pour "extrémisme".

Dans une vidéo publiée mardi, la mère d'Alexeï Navalny, présente sur place depuis samedi, avait appelé Vladimir Poutine à lui remettre "sans délai" le corps de son fils.

Selon l'équipe du défunt, les enquêteurs russes ont affirmé lundi qu'ils ne rendraient pas sa dépouille avant au moins 14 jours afin de procéder à une "expertise".

Après avoir survécu par miracle à un empoisonnement en août 2020, puis avoir été soigné en Allemagne, Alexeï Navalny, devenu populaire grâce à ses enquêtes sur la corruption du pouvoir russe, avait choisi de retourner en Russie en janvier 2021.

Il avait été immédiatement arrêté et condamné successivement à des peines de plus en plus lourdes, dans des conditions de détention de plus en plus difficiles, et fut souvent enfermé dans le froid d'une cellule d'isolement.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mort d'Alexeï Navalny: "La mort d'un citoyen russe en Russie est purement une affaire intérieure", pour le porte-parole de l'ambassade de Russie en France