Publicité

Alexeï Navalny : un accord secret pour le faire libérer de prison était en négociation, d’après ses proches

Alexeï Navalny : cet accord secret sur lequel ses proches travaillaient pour le faire libérer de prison (Photo d’un hommage à Alexeï Navalny à Zagreb, en Croatie le 23 février 2024)
DAMIR SENCAR / AFP Alexeï Navalny : cet accord secret sur lequel ses proches travaillaient pour le faire libérer de prison (Photo d’un hommage à Alexeï Navalny à Zagreb, en Croatie le 23 février 2024)

RUSSIE - Alexeï Navalny était-il sur le point de recouvrer la liberté lorsqu’il est mort ? C’est ce qu’assure l’équipe de l’opposant à Vladimir Poutine dans une vidéo YouTube publiée ce lundi 26 février. Selon l’une des collaboratrices de l’homme politique, Maria Pevtchikh, un accord avec Moscou était « en cours » de négociation et même « dans sa phase finale » en vue d’échanger le grand ennemi du Kremlin contre un prisonnier russe détenu en Allemagne.

La dépouille d’Alexeï Navalny a été remise par les autorités russes à sa mère, Lioudmila Navalnaïa

« Pourquoi Poutine a-t-il tué Alexeï Navalny maintenant, pourquoi le 16 février ? », s’interroge ainsi la proche de l’opposant. Selon elle, la réponse est que le célèbre prisonnier aurait dû être libéré prochainement, voire quelques jours après la date de son décès.

Washington et Berlin étaient dans la combine

Maria Pevchikh explique dans sa vidéo qu’après deux ans de lutte en faveur d’un échange de prisonniers impliquant Navalny, le plan des proches de l’opposant a été « approuvé au printemps de l’année dernière ». Alexeï Navalny devait selon être échangé en même temps que « deux citoyens américains » détenus en Russie, contre un Russe incarcéré en Allemagne.

Washington et Berlin étaient dans la combine, a-t-elle assuré, sans préciser exactement leur rôle dans les discussions. Selon l’AFP, la porte-parole du gouvernement allemand a refusé de commenter ces déclarations lorsqu’elle a été interrogée par des journalistes sur les éléments avancés par Maria Pevchikh.

Après plusieurs mois sans avancées, l’accord « avait été remis sur la table en décembre » dernier, assure encore la proche de Navalny. « J’ai reçu la confirmation que les négociations étaient en cours et dans leur phase finale », dit-elle encore dans sa vidéo, ajoutant que l’opposant « aurait dû être libéré dans les jours à venir ». Le Kremlin n’a pas non plus réagi à ces déclarations.

Un journaliste et un ancien marine détenus par Moscou

Dans sa vidéo, Maria Pevtchikh ne nomme pas les deux citoyens américains en compagnie desquels Alexeï Navalny aurait prétendument dû être échangé. Mais selon Politico, il aurait pu s’agir du journaliste américain Evan Gershkovich et de l’ancien marine Paul Whelan, tous deux accusés d’espionnage par Moscou et prisonniers en Russie. Deux affaires qui agitent d’ailleurs régulièrement l’actualité aux États-Unis.

Quant à l’individu contre lequel les trois hommes auraient été libérés, il aurait pu s’agir de Vadim Krassikov, condamné à la réclusion à perpétuité pour l’assassinat en 2019 dans un parc de Berlin d’un ancien séparatiste tchétchène. Comme le rappelle l’AFP, selon la justice allemande ce meurtre avait été commandité directement par les autorités russes, qui nient en bloc être liées à cette affaire.

Alexeï Navalny, adversaire numéro un de Vladimir Poutine est mort à 47 ans dans une prison de l’Arctique, où il purgeait une peine de 19 ans depuis son retour en Russie début 2021. Selon la version officielle russe, il s’est effondré lors d’une promenade dans la cour de l’établissement pénitentiaire, pris d’un malaise.

À voir également sur Le HuffPost :

Mort de Navalny : l’ambassadeur de France en Russie, Pierre Levy, se joint aux commémorations

Joe Biden s’en prend férocement à Vladimir Poutine et le qualifie de « salopard cinglé »