Publicité

Alerte sécheresse dans mon pays d’expatriation : que faire ?

À l’instar de la France, qui connaît un épisode de sécheresse hivernale, de plus en plus de pays subissent ou vont subir à l’avenir des événements météorologiques extrêmes. De quoi impacter les projets d’expatriation et les séjours à l’étranger.

Une réalité différente selon les pays

La sécheresse se définit comme “un phénomène naturel caractérisé par un manque d’eau sur une durée suffisamment longue pour affecter les sols et la végétation”, mais les critères de l’état de sécheresse varient selon les régions du monde.

En France, selon le Centre d’information sur l’eau, on considère qu’il y a sécheresse absolue lorsque aucune goutte de pluie n’est tombée pendant quinze jours consécutifs. En Australie, une zone est considérée en état de sécheresse si elle reçoit moins de 10 % de précipitations par rapport à la moyenne annuelle. En Inde, la sécheresse n’est établie que si les précipitations chutent de 75 % par rapport aux normales saisonnières.

On le sait maintenant, tous les pays ne sont pas affectés de la même manière par le changement climatique et les phénomènes qu’il induit. Les pays les plus pauvres sont ceux qui en subissent le plus les conséquences et qui ont le plus de mal à faire face à des événements tels qu’un épisode de sécheresse, faute d’infrastructures et de moyens.

D’après le Global Climate Risk Index 2021 publié par l’association environnementale Germanwatch, le Mozambique, le Zimbabwe et les Bahamas ont été les pays les plus impactés par des événements météorologiques extrêmes en 2019. Entre 2000 et 2019, c’était Porto Rico, le Myanmar et Haïti.

Comment réagir en cas de sécheresse ?

Selon la région du monde où vous vous trouvez, et de plus en plus avec le changement climatique, vous pouvez être confronté.e à un épisode de sécheresse. Or, loin de chez soi, il n’est pas toujours facile de savoir quels comportements adopter. Voici quelques pistes :

  • Anticiper : le meilleur moyen de se protéger de la sécheresse sera toujours de prévenir le risque. Pour cela, le gouvernement américain recommande d’adopter les bons gestes au quotidien : préférez les douches aux bains, réparez les fuites éventuelles le plus vite possible, fermez le robinet quand vous vous brossez les dents… Vous pouvez également préparer un petit kit d’urgence avec un peu d’eau, au cas où.

  • S’informer : en cas de situation critique, informez-vous sur les consignes en vigueur dans la région grâce à la télé ou à la radio locale, ou encore en consultant le site Internet du gouvernement de votre pays d’expatriation.

  • Respecter les consignes et faire preuve de bon sens : en plus des consignes annoncées par les autorités, pensez à quelques gestes supplémentaires en cas d’état critique publiés sur le site du gouvernement français : limiter l’arrosage de son jardin, ne pas laver sa voiture ou son trottoir, utiliser ses équipements (machine à laver, lave-vaisselle, etc.) uniquement si quand ils sont remplis à plein…

  • Prendre soin de soi et de ses proches : si sécheresse rime avec canicule, pensez à bien vous hydrater régulièrement et à rester au frais. Contactez régulièrement vos proches pour savoir comment ils vont.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :