Publicité

Alaskapox : tout savoir sur ce virus qui vient de faire son premier décès

Symptômes, mode de transmission, risque mortel… Voici ce qu’il faut savoir sur le nouveau virus Alaskapox, qui a fait plusieurs victimes en Alaska (États-Unis).

Comme le virus de la variole et celui de la variole du singe, Alaskapox (AKPV) est ce que l’on appelle un orthopoxvirus. Il a été identifié pour la première fois chez une femme adulte vivant près de Fairbanks en 2015, renseigne le département de santé d’Alaska. Il est “très différent des espèces actuellement connues” du genre Orthopoxvirus, indique une étude publiée en 2019 qui a séquencé le génome du virus.

“Les orthopoxvirus infectent les mammifères, y compris les humains”, informe l’organisme. La maladie prendrait donc son origine chez les animaux sauvages. “Les preuves actuelles indiquent que le virus Alaskapox est principalement présent chez les petits mammifères” comme les campagnols à dos roux et les musaraignes.

Selon le dernier bulletin du département de santé d’Alaska, sept personnes ont été infectées par le virus.

Actuellement, la maladie est zoonotique, c’est-à-dire qu’elle se transmet des animaux vers l’humain. Dans un autre document, les autorités alaskaines expliquent ne pas savoir “exactement comment le virus se propage des animaux aux humains, mais le contact avec de petits mammifères et potentiellement des animaux domestiques entrant en contact avec de petits mammifères sauvages pourrait jouer un rôle”.

“À ce jour, aucune transmission interhumaine du virus Alaskapox n’a été documentée”, poursuivent-elles, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi on a le droit de dormir plus longtemps en hiver
Une prise de sang peut prédire si vous avez un risque de crise cardiaque
Est-il possible de réaliser une prise de sang sans prescription médicale ?
Peut-on vraiment mourir de rire ?
Comment soigner une toux qui persiste après une infection ?