Publicité

Alain Delon placé sous « sauvegarde de justice », ce que cela signifie et comment y mettre un terme

Alain Delon, ici au mois de mai 2019, au Festival de Cannes.
CHRISTOPHE SIMON / AFP Alain Delon, ici au mois de mai 2019, au Festival de Cannes.

PEOPLE - Nouveau chapitre dans les nombreux épisodes que compte désormais l’affaire Alain Delon. L’acteur français de 88 ans a été placé ce lundi 29 janvier sous sauvegarde judiciaire par un juge des contentieux de la protection, rapportent BFMTV et Le Parisien. D’après la chaîne d’info en continu, un mandataire tiers a été désigné. Cette personne, dont on ignore l’identité, a pour mission d’assister la star de cinéma dans son suivi médical et dans le choix des médecins assurant son suivi.

Alain Delon, Hiromi Rollin, Anthony, Anouchka... Notre « Qui est-ce ? » pour comprendre cette affaire de famille

« Le juge a estimé qu’il était nécessaire d’écarter les enfants Delon de la gestion du suivi médical de leur père », explique à BFMTV Yassine Bouzrou, l’avocat de celle qu’on a qualifié dans la presse de « dame de compagnie » d’Alain Delon, Hiromi Rollin.

Consultée par l’AFP, l’ordonnance datée du 25 janvier du juge des tutelles note qu’un « dissensus existe entre les trois enfants de M. Alain Delon, s’agissant notamment de sa prise en charge médicale et des praticiens en charge de son suivi ». « Il est nécessaire, au regard du conflit entourant le majeur, qu’un mandataire [...] neutre et impartial, soit désigné pour l’assister ».

Moins contraignante qu’une tutelle ou une curatelle, la sauvegarde de justice est une mesure de protection de courte durée décidée en fonction de la dégradation « des facultés personnelles de la personne à protéger ». Celle-ci ne peut pas dépasser un an et est renouvelable une seule fois, souligne le site Service-public.fr

Celle d’Alain Delon, qui « conserve le droit d’accomplir tous les actes de la vie civile », peut être levée par le juge des contentieux de la protection s’il estime qu’il a repris possession de ses facultés, prendre fin à l’issue de la durée prévue, ou encore donner lieu ensuite à l’ouverture d’une mesure de curatelle ou de tutelle.

Anthony Delon : « C’est une bonne chose »

L’information de son placement sous sauvegarde de justice a également été saluée par l’avocat d’Anouchka Delon, la fille de l’acteur. « Si cela peut permettre de mettre les choses à plat et éviter que les avocats parlent de la maladie de mon père sans même avoir consulté les dossiers, c’est une bonne chose », a estimé pour sa part Anthony Delon, aîné de l’acteur, toujours à BFMTV.

La nouvelle intervient alors que la fratrie Delon explose autour de l’état de santé de leur père, âgé de 88 ans et affaibli depuis un AVC en 2019. Et tandis qu’un médecin a récemment été saisi par la justice pour « évaluer la situation », Hiromi Rollin a, elle, demandé l’ouverture d’une enquête au procureur de Montargis. Les enfants de l’acteur s’apparentent, selon elle, à une « tentative d’homicide volontaire ».

Elle évoque des SMS échangés à l’été 2023 entre les enfants Delon sur l’état de santé de leur père, atteint d’un lymphome diffus, et dans lesquels ils débattent de l’arrêt de ses traitements médicaux. C’est la seconde contre-attaque judiciaire d’Hiromi Rollin, qui avait porté plainte contre les enfants Delon pour des violences lors de son expulsion de la maison de l’acteur. La plainte a été classée sans suite au début du mois de janvier.

À voir également sur Le HuffPost :

Affaire Alain Delon : Hiromi Rollin accuse les enfants de l’acteur de « tentative d’homicide volontaire »

Affaire Alain Delon : le fils de l’acteur, Alain-Fabien, attaque sa sœur Anouchka pour « abus de faiblesse »