Publicité

Alain Delon : la guerre entre ses enfants n’aurait pas pu arriver chez les Pernaut, "tout était bien…"

Les pics et critiques via médias interposés ne s’arrêtent pas, chez les Delon. Les trois frères et sœurs sont en guerre au sujet de leur père et son état de santé. Tout a commencé avec la dame de compagnie de l'acteur, qu’ils ont décidé de sortir de sa vie en faisant front ensemble. Une fois que cela a été fait, les trois n’ont plus joué les uns avec les autres mais les uns contre les autres.

Depuis, une guerre s’est installée, et est visible de tous, par le biais des médias. Certains ont même comparé cette affaire à celle des Hallyday, dont le clan s’est déchiré après le décès de Johnny. Des familles médiatisées, il y en a énormément, et ce rien qu’en France. Alors que Télé-Loisirs interviewait Nathalie Marquay, une question lui a été posée sur le clan Delon. La famille Pernaut étant elle aussi médiatisée, cela se passe pourtant bien mieux d’après la mère de famille. Celle-ci déplore d’ailleurs toute cette histoire chez les Delon, qu’elle trouve "vraiment dommage".

Nathalie Marquay Pernaut "La famille a toujours été importante"

Lors de l’interview de Nathalie Maruqay dans Télé-Loisirs, une question a alors été posée, sur la guerre médiatique entre les Delon et les Hallyday : "À la mort de Jean-Pierre, rien de tel n’est arrivé alors qu’il a eu une femme et des enfants avant vous. Avait-il anticipé les choses pour que cela n’arrive pas ?"

Ce à quoi elle a répondu au sujet de sa famille, unie et recomposée (...)

Lire la suite sur Closer

Meghan et Harry : un déménagement imminent ? Ils n’ont pas écouté les avertissements de la Couronne
Kate Middleton : son état de santé mystérieux, la comparaison avec Charles III ne sert à rien
Disparition de Lina, 15 ans, dans le Bas-Rhin : des "profils inquiétants" recherchés ? Sa mère enfonce le clou
"J'ai tenu bon" : ému aux larmes, Vianney se confie sur son enfance dans The Voice
Florent Manaudou : c’est fini avec Pernille Blume… mais le champion a déjà retrouvé l’amour