Publicité

Alain Delon : une demande secrète ébruitée par Anthony, ce que la justice exige de ses enfants

Rien ne va plus au sein du clan Delon. Depuis le début de l'année 2024, les enfants d'Alain Delon, à savoir Anthony, Anouchka et Alain-Fabien, se déchirent au sujet de la santé de l'acteur âgé de 88 ans. Après de lourdes accusations au sein de la fratrie, une expertise médicale a été menée, concluant à une abolition du discernement d’Alain Delon. De son côté, Anouchka Delon, accusée par ses frères d'avoir caché la vérité sur la santé de leur père, ne cesse de multiplier les interviews pour se défendre et rétablir sa vérité. Sur les ondes de France Inter, mardi 28 février 2024, elle a donné des nouvelles de la santé de son père. Elle a expliqué qu'il ne voulait plus se soigner.

Alain Delon ne voudrait plus se soigner

"Mon père n’a pas envie de parler. Il dit : 'Qu’on me laisse crever en paix'. Et ce qu’il se passe, c’est tout sauf le laisser crever en paix", a-t-elle encore déclaré, très en colère face à cette situation. Elle a raconté ne l'avoir jamais emmené contre sa volonté en Suisse. "Ca n'a jamais été mon intention de faire venir en Suisse pour qu’il 'canne' là-bas. Je le dis entre guillemets comme Anthony qui utilise ces mots violents. Ca a toujours été pour le faire soigner", a-t-elle encore déclaré des mots très familiers. La réaction de son frère aîné ne s'est pas faite attendre. En story de son compte Instagram, quelques heures plus tard, il a dénoncé la prise de parole de sa sœur, Anouchka.

Anthony (...)

Lire la suite sur Closer

Caroline Receveur atteinte d’un cancer : elle doit lutter contre une autre maladie qui l’affaiblit "physiquement et moralement"
Pascal Soetens en couple : ses confidences sur sa nouvelle compagne beaucoup plus jeune
Astrologie 2024 : ce qui attend le signe du Bélier en mars sur le plan de la santé
Gérard Miller : qui est sa compagne Anaïs Feuillette, 30 ans plus jeune que le psychanalyste ?
"Son sexe dans ma bouche" : ce viol présumé de Gérard Miller raconté par Aude face aux caméras de BFMTV