Publicité

Alain Delon : "Cette cassette d’Alain-Fabien…", cette célèbre amie proche a choisi son camp

L'état de santé d'Alain Delon n'inquiète pas que sa famille... Comme ses enfants, les amis de l'acteur de 88 ans sont préoccupés. Placé sous sauvegarde de justice, le comédien a voulu arrêter tout ses traitements. Et il assiste à une guerre familiale qui oppose sa fille Anouchka à ses fils, Anthony et Alain-Fabien. Depuis des mois, tous se battent autour de la santé de leur père et s'accusent mutuellement de lui porter préjudice. Une situation qui attriste beaucoup de gens. C'est notamment le cas de Véronique de Villèle. Invitée sur le plateau de Chez Jordan de Luxe ce 13 mars, l'ex de Gym Tonic a donné son sentiment. "Aujourd'hui, il est seul dans sa maison de campagne avec des bagarres entre ses trois enfants. Je trouve ça intolérable, a-t-elle commencé. Foutez-lui la paix… Que les personnes sincères restent auprès de lui et que les autres dégagent. Ce n’est pas cool." Dans cette guerre familiale, Véronique de Villèle a expliqué avoir choisi son camp.

Alain-Fabien Delon "courageux"

Son choix ? Celui des fils d'Alain Delon, et notamment du benjamin de la fratrie. "Cette cassette d'Alain-Fabien, c'est très courageux ce qu'il a fait", a-t-elle confié en évoquant la vidéo publiée par le jeune homme. Dans celle-ci, on entendait une discussion entre Alain et Anouchka Delon. "Je suis fatiguée papa, disait-elle. On est en train de m’enterrer et toi on est en train de te prendre pour un débile. Et moi, une fille qui manipule son père. Il faut (...)

Lire la suite sur Closer

"Vraiment des enfoirés" : la théorie de Michel Sardou sur la polémique Juliette Armanet
Régime : ce geste de bon sens à adopter après chaque repas peut vous faire perdre du poids
"Plus besoin de se cacher" : condamné par la maladie de Charcot, Charles Biétry dévoile un message déchirant
Michel Sardou a "tout vendu" : au revoir Paris, le chanteur change d’air avec sa femme
“Il faut être débile” : pourquoi Véronique de Villèle (Gym Tonic) est tellement ridée, elle s’explique