Publicité

Ajuster son assiette pour affronter l'hiver

Afin de se prémunir contre les infections, il est important de mettre l'accent sur certains aliments qui renforcent le système immunitaire. Et d'éviter de manger trop gras.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°924, daté février 2024.

Raclette, bœuf bourguignon, pot-au-feu… Avec le froid et le manque de lumière, nos envies diffèrent en période hivernale et nous aspirons souvent davantage à des plats consistants ou qui mijotent sur le feu. Mais la saison est aussi source d'infections et de baisse de moral. Il convient donc d'ajuster les menus en conséquence, en insistant sur certains aliments particulièrement bénéfiques durant cette période de l'année, tout en gardant une alimentation équilibrée. Cap sur les assiettes hivernales, à déguster bien au chaud.

Certains aliments aident à se réchauffer

Lorsque notre corps est exposé au froid, il consomme plus de calories pour maintenir sa température interne autour de 37 °C, à travers la thermogenèse. Certains aliments peuvent même activer ce processus, tel le piment, grâce à la capsaïcine, son ingrédient actif. De même que le gingembre, qui contient du gingerol et le poivre noir, de la pipérine, deux ingrédients de la même famille que la capsaïcine. À noter que l'alcool n'aide pas à se réchauffer, malgré une sensation de chaleur liée à la dilatation des vaisseaux sanguins à la surface du corps. Car très vite, l'effet inverse se produit et la vasoconstriction des vaisseaux entraîne une perte de chaleur corporelle.

Continuer à bien s'hydrater

En hiver, le froid sec à l'extérieur, mais aussi les chauffages à l'intérieur des maisons sont très déshydratants. Il est donc important de boire suffisamment, d'autant que s'hydrater correctement préserverait le système cardiovasculaire et réduirait le risque d'insuffisance cardiaque.

En plus de l'eau (1,5 l/jour), les boissons chaudes comme les tisanes, les infusions, le thé participent activement à l'hydratation, au même titre que les bouillons et les potages. Mais mieux vaut privilégier les soupes maison, également sources de minéraux, plutôt que des produits industriels qui contiennent plus de sel et de sucre - utilisé[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi