Publicité

Ain: ce que l'on sait des accusations de violences qui visent une enseignante de maternelle

Une enseignante de la commune de Gex (Ain) est accusée de violences sur ses élèves de petite section de maternelle. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bourg-en-Bresse, a appris BFMTV, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

• Une enfant témoigne en vidéo

Dans une vidéo que BFMTV s'est procurée, une petite fille de trois ans, vêtue d'un pull rose, témoigne de violences et mime un geste brusque en déclarant "comme ça, la bouche (...) J'avais du sang, j'avais pleuré."

Une femme non cadrée dans la vidéo lui demande alors si elle a peur de retourner à l'école. "Avec [nom de l'enseignante], parce qu'elle me tape", répond alors la petite fille.

Un témoignage vidéo qui complète ceux publiés dans le quotidien local Dauphiné Libéré, où plusieurs parents d'élèves rapportent des faits de violences et maltraitances.

• Un pull "imbibé de sang"

BFMTV a également recueilli le témoignage d'une mère de famille, qui assure avoir vu son fils revenir "au fur et à mesure des semaines", avec des bleus, des morsures et des traces. "Il me disait: 'Maman j'ai peur, papa j'ai peur, la maîtresse elle me tape'".

"Un jour, mon mari a récupéré notre fils, il avait été changé et dans le sac, le pull était imbibé de sang", relate cette dernière. Dans les colonnes du quotidien local, elle précise que l'enfant avait alors une lèvre ouverte et blessée. Elle mentionne également des "claques inexpliquées avec la trace de la main en relief à d'autres moments. "À la maison, à la moindre petite bêtise, il s'auto-punissait", raconte-t-elle. Elle assure avoir confronté l'enseignante, mais celle-ci aurait répondu ne pas savoir "tout ce qu'il se passe" dans la classe.

Notre fille "a reçu des coups, au ventre et au visage" et "se plaignait de douleurs", témoignent deux autres parents d'élèves auprès du Dauphiné Libéré.

• Une enquête interne de l'académie de Lyon

Contactée par BFMTV, l'académie de Lyon, dont dépend cette école, explique que "des tensions entre la directrice de l'école, les personnels municipaux et les parents d'élèves" leur ont été rapportées. Par conséquent, un inspecteur est intervenu "pour apaiser la situation" tandis qu'"aucun fait de violence" n'a été rapporté.

"Cependant, au regard des faits nouveaux mentionnés, une enquête interne a été diligentée", poursuit l'académie, qui ajoute se rapprocher des autorités "pour apprécier s'il y a lieu de prendre une mesure de suspension de la personne concernée au retour des vacances".

• Le maire a reçu des signalements depuis novembre

Interrogé au micro de BFMTV, le maire de Gex, Patrice Dunand, assure avoir été alerté par "des signalements depuis le mois de novembre". "Immédiatement, on a saisi madame la procureure de la République dès le 30 novembre", date-t-il.

• Des membres du personnel déposent plainte

Selon les informations du Dauphiné Libéré, des membres du personnel de l'école ont également déposé plainte pour dénoncer d'autres faits graves liés à cette enseignante.

Sur les réseaux sociaux, un appel à témoignage a par ailleurs été publié à l’initiative de parents. Le tout est fait de manière anonyme "par crainte de représailles sur leurs enfants car la maîtresse est toujours en fonction". L'académie de Lyon doit entrer en relation avec la justice afin de déterminer une éventuelle suspension de cette dernière.

Article original publié sur BFMTV.com