Publicité

Aide à l’Ukraine : l’Europe a finalement “dompté” Orban

“La décision est prise, clame le portail d’information ukrainien Glavred. Le 1er février 2024, les 27 pays de l’Union européenne ont voté à l’unanimité le paquet d’aides à l’Ukraine.” Une décision, affirme le site, qui prouve que “l’UE endosse la responsabilité du soutien à l’Ukraine, parce qu’elle est consciente du risque qui menace toute l’Europe”.

La plupart des médias ukrainiens voient dans le vote des 27 un désaveu du Premier ministre hongrois, Viktor Orban. “L’UE surmonte la résistance de la Hongrie”, titre ainsi Evropeïska Pravda, la page consacrée par le quotidien en ligne Oukraïnska Pravda à l’intégration européenne. Le site Komentari assure pour sa part que :

“Le chantage n’a pas fonctionné. L’UE a refusé de se plier aux exigences d’Orban.”

Un signe vers Washington ?

Car, “dès le début du mois d’octobre 2023, rappelle la version ukrainienne de la BBC, le Parlement européen avait approuvé la création d’un nouvel instrument de soutien à l’Ukraine, Ukraine Facility, d’un montant de 50 milliards d’euros”.

L’approbation définitive de ce paquet d’aides par les dirigeants des États membres était attendue “à la fin de l’année dernière, mais cela n’a pas été le cas. La cause majeure de ce retard était la position ‘à part’ de la Hongrie, qui bloquait l’accord.” À cause du désaccord avec Orban, “Bruxelles a dû développer une solution alternative afin de contourner le veto hongrois, ainsi que les moyens de ‘dompter’ Budapest”.

Certains médias ukrainiens estiment cependant que la décision de l’UE pourrait avoir une autre portée. Oukraïnska Pravda considère par exemple, en citant le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kouleba, qu’il faut y voir “un signal clair envoyé au Congrès américain au sujet des discussions sur l’aide venant des États-Unis”.

“Je pense que les dirigeants de l’UE veulent démontrer leur capacité à assurer l’aide de manière autonome, sans participation de Washington, analyse Volodymyr Doubovyk, directeur du Centre des études internationales de l’université Mentchykov d’Odessa, interrogé par Komentari. Et qu’ils veulent aussi se préparer au possible scénario d’un retour de Trump à la Maison-Blanche, auquel cas l’aide américaine à l’Ukraine serait compromise.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :