Publicité

"Tous nos agriculteurs sont en deuil": Attal fait part de sa "peine" après l'accident mortel sur un barrage

"Aujourd’hui, tous nos agriculteurs sont en deuil. Notre Nation est bouleversée et solidaire". Après la mort d'une agricultrice, percutée par une voiture ce mardi 23 janvier sur le point de barrage de Pamiers, en Ariège, le Premier ministre Gabriel Attal a réagit sur X.

"Au nom du gouvernement, je veux dire ma peine et adresser mon plein soutien à la famille et aux proches des victimes", a-t-il affirmé, assurant que "nous sommes et resterons" aux côtés des agriculteurs. Le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau se "rend sur place aujourd’hui", a-t-il ajouté.

Une enquête ouverte pour "homicide involontaire aggravé"

Tôt ce mardi matin, un véhicule a heurté "un mur de bottes de paille" sur la RN20, bloquée par des agriculteurs. Derrière ce mur de paille, "des manifestants se restauraient" sous un barnum, a indiqué dans un communiqué Olivier Mouysset, procureur de la République de Foix.

Le véhicule a percuté trois personnes: la victime, âgée d'une "trentaine d'années", son mari, âgé d'une "quarantaine d'années" et leur fille de 14 ans, grièvement blessés. "Au regard des tout premiers éléments de l’enquête, qui débute à peine, les faits en cause ne paraissent pas revêtir un caractère intentionnel", a précisé le procureur.

Le conducteur, âgé de 44 ans, est inconnu des services de police et ses tests d'alcoolémie et stupéfiants sont négatifs. Les trois occupants du véhicule ont été placés en garde à vue et "seront entendus très rapidement". Une enquête pour "homicide involontaire aggravé" et "blessures aggravées" a été ouverte.

Article original publié sur BFMTV.com