Publicité

Les agriculteurs en colère multiplient les actions et menacent Paris d’un blocus

Les agriculteurs français ont de nouveau laissé éclater leur colère jeudi et multiplié les actions, allant pour certains jusqu’à menacer de bloquer Paris, pour sommer le gouvernement de répondre sans délai à leur détresse.

Le Premier ministre Gabriel Attal a réuni jeudi matin les ministres de l’Agriculture, de la Transition écologique et de l’Économie et de premières mesures seront annoncées vendredi.

À lire aussi Les agriculteurs entre deuil et colère

Le temps presse d’autant plus pour le gouvernement que les « syndicats risquent d’être débordés si l’attente est trop longue », ont alerté les services de renseignement dans une note consultée par l’AFP, en jugeant « réels » « les risques de troubles à l’ordre public ».

Jeudi, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a lancé un « dialogue stratégique » avec le secteur agricole pour tenter de surmonter « la polarisation croissante sur les sujets liés à l’agriculture », sur fond de manifestations à travers l’Europe.

Promis depuis septembre, ce rendez-vous intervient alors qu’entre blocages d’autoroutes et défilés de tracteurs, la grogne agricole touche la France, l’Allemagne, la Roumanie ou la Pologne, visant notamment les normes écologiques et les importations jugées déloyales dans l’UE.

Une liste de 140 revendications

En France, des viticulteurs ont forcé jeudi les portails de deux entrepôts de la grande distribution près de Béziers (sud), après avoir incendié des palettes dans la cour d’u...


Lire la suite sur ParisMatch