Publicité

Agriculteurs en colère : amendes colossales en vue pour les industriels et magasins ne respectant pas la loi Egalim

Agriculteurs en colère : amendes colossales en vue pour les industriels et magasins ne respectant pas la loi Egalim

«Le revenu des agriculteurs est au cœur de nos préoccupations», a déclaré la ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, à l’occasion d’un point presse, qui s’est tenu ce vendredi 26 janvier au ministère de l’Agriculture. Cette prise de parole faisait suite à une réunion qui s’est déroulée ce vendredi matin entre les industriels de l’agroalimentaire, les enseignes de distribution et le monde agricole, dont la colère fait rage ces derniers jours. Objectif de ce rendez-vous : faire respecter la loi Egalim, adoptée en 2018, qui vise à garantir un revenu décent aux agriculteurs.

Dans cette loi, il est stipulé que le prix de la matière première agricole ne peut être négocié. Mais le gouvernement s’est rendu compte que certains industriels et magasins contournaient la loi et tape donc du poing sur la table. «Il faut veiller à la bonne application de la loi, c’est fondamental. Dans ce sens, les contrôles menés par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et des fraudes), qui ont débuté il y a quelques jours, vont être multipliés par deux», affirme le locataire de Bercy. Un décret a été publié le 25 janvier, élargissant les attributions du ministre de l'Agriculture qui peut désormais donner instruction pour saisir la DGCCRF dans le cadre de contrôles alimentaires.

Plusieurs marques et enseignes auraient été épinglées pour fraude, assure Bruno Le Maire. Selon BFMTV, trois entreprises seraient déjà concernées, dont deux filiales du spécialiste de la viande Bigard. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec la flambée des prix, les vols en bande organisée d’huile d’olive se multiplient en Espagne
Agriculteurs en colère : Lidl confronté à des problèmes d’approvisionnement
Chandeleur : définition, origine et date de la fête des crêpes
Avion : les informations que contient le code-barres de votre carte d’embarquement
Malgré l’inflation, les Français sont prêts à dépenser plus d'argent sur les applis de rencontre