Publicité

Agression homophobe à Paris : une enquête ouverte après une violente dans un bar de la capitale

A Paris, une enquête ouverte après une violente agression à caractère homophobe dans le 5e arrondissement
JOEL SAGET / AFP A Paris, une enquête ouverte après une violente agression à caractère homophobe dans le 5e arrondissement

HOMOPHOBIE - Une violente agression à caractère homophobe a eu lieu dans la soirée du vendredi 15 mars dans le Xe arrondissement de Paris. Révélée par Le Parisien, l’information a été confirmée par le parquet qui a annoncé ce dimanche l’ouverture d’une enquête pour « violences en réunion en raison de l’orientation sexuelle avec arme ayant entraîné une incapacité de travail de moins de 8 jours », et « dégradation de bien privé en réunion ».

Personnes condamnées pour homosexualité : pourquoi la loi de réparation ne satisfait pas tous les militants

Dans les faits, un homme aurait été insulté et agressé par plusieurs personnes vers 22 heures, selon France bleu. Il se trouvait dans un bar avec des amis lorsqu’un autre client s’est approché de lui pour lui jeter son verre et une bouteille au visage. Il a ensuite commencé à le frapper accompagné d’autres personnes en proférant des propos homophobes, d’après Le Parisien.

La personne agressée aurait alors tenté de fuir dans la rue mais a été rattrapée par plusieurs agresseurs qui l’ont frappé et lui ont ôté son pantalon. La scène a été filmée et diffusée sur TikTok.

Aucune interpellation à ce stade

Lorsque l’agression a eu lieu, la victime était en train d’évoquer une relation homosexuelle à ses proches, d’après sa déposition.

Une plainte a été déposée ce samedi par la victime, toujours selon Le Parisien. Mais aucune interpellation n’a été menée à ce stade, précise le parquet.

Quelque 419 actes anti-LGBT avaient été recensés entre janvier et septembre 2023, soit plus que sur toute l’année 2022 (400), avait indiqué en octobre dernier Élise Lavielle, directrice de cabinet adjointe du préfet de police, Laurent Nunez.

Sur X (ex-Twitter), SOS Homophobie a dénoncé une « agression homophobe grave » qui « illustre la persistance de l’homophobie dans notre pays malgré l’évolution des mentalités ».

« Les personnes LGBTI doivent pouvoir vivre et aimer librement, dans un environnement respectueux », ajoute l’association.

À voir également sur Le HuffPost :

Josh Cavallo, footballeur australien ouvertement gay, se fiance sur le terrain

Kaaris visée par une plainte pour des propos homophobes tenus lors d’un concert à Paris