Publicité

Agression d'une famille à la hache: le père interpellé et placé en garde à vue

Un appel à témoins avait été lancé ce lundi par la gendarmerie après qu'un homme s'en soit pris à ses deux enfants et à son ancienne compagne.

L'homme soupçonné d'avoir attaqué à la hache ses deux enfants et son ancienne compagne près de Troyes (Aube) avant de prendre la fuite a été interpellé ce soir, a appris BFMTV auprès du parquet de Troyes.

Selon nos informations, l'individu a été retrouvé à plusieurs kilomètres du lieu des faits grâce à un signalement. Il a été placé en garde à vue à 19h35 des chefs de tentative d’assassinat et destruction d’un bien par incendie.

Une information judiciaire ouverte dimanche

Le parquet de Troyes avait ouvert une information judiciaire dimanche en fin de journée.

"Toute la journée, les recherches opérationnelles se sont poursuivies. 45 gendarmes, dont 25 gendarmes mobiles, la brigade nautique de Dienville et une équipe cynophile, ont continué activement les recherches", a détaillé le parquet dans un communiqué.

Les faits ont eu lieu le week-end dernier, dans un contexte de séparation difficile. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme s'est introduit dans le logement qu'occupait son ancienne compagne, dont il est séparé depuis plusieurs mois, et ses deux enfants, des jumeaux âgés de 11 ans.

Une plainte pour violences déposée en août dernier

Le suspect s'en est pris à ses enfants, les blessant sérieusement avec une hache. Leur pronostic vital n'est toutefois pas engagé. Leur mère a également été blessée, plus légèrement, en tentant de défendre ses enfants. L'homme a alors pris la fuite en incendiant le logement.

En août dernier, la mère des deux enfants a porté plainte contre cet homme pour des violences. Une enquête avait immédiatement été menée et l'homme avait été convoqué en octobre dernier dans le cadre d'une composition pénale.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Notre premier combat c'est qu'il y ait appel": Loïc, le père de Théo Stéphan victime d'un chauffard en 2019, témoigne sur BFMTV