Agenda. Les rendez-vous de 2021

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Une sélection des événements politiques, économiques, scientifiques, sportifs… qui vont marquer l’année 2021. Cet article est extrait du hors-série de Courrier international Le monde en 2021, publié sous licence exclusive de The Economist, en vente le 13 janvier.

Janvier

  • Le Brexit devient une réalité avec la fin de la période de transition définie par le Royaume-Uni et l’Union européenne.

  • L’investiture du nouveau président des États-Unis a lieu à Washington. Qui, cette fois, pour mesurer avec exactitude l’affluence des spectateurs ?

Février

  • Trois sondes spatiales, envoyées par les États-Unis (Mars 2020), la Chine (Tianwen-1, littéralement “Questions au ciel”) et les Émirats arabes unis [Al-Amal, “L’Espoir”], commencent leur insertion dans l’orbite de Mars. Perseverance, le robot de la Nasa, tentera alors d’atterrir à la surface de la Planète rouge, mais celui de la Chine attendra avril. Les deux atterrisseurs exploreront Mars à la recherche de signes d’une vie passée.

  • C’est le nouvel an lunaire : les natifs du Buffle sont réputés travailleurs et honnêtes, et ceux nés en 1961 ou en 2021, années du Buffle de métal, seraient particulièrement sociables.

Mars

  • La 36e Coupe de l’America prend la mer à Auckland, en Nouvelle-Zélande : le plus vieux trophée sportif du monde est remis en jeu par les Néo-Zélandais face à une équipe italienne.

  • La France lance une expérimentation sur le cannabis thérapeutique qui concernera 3 000 patients sur deux ans. L’efficacité du cannabis à usage médical n’est plus à prouver, mais cette étude doit évaluer la faisabilité de sa mise à disposition dans le système de santé français.

Avril

  • Alors que Cuba était dirigé par un Castro depuis soixante-deux ans, Raúl, le frère du défunt Fidel, devrait quitter son poste de premier secrétaire à l’occasion du VIIIe congrès du Parti communiste cubain. Miguel Díaz-Canel, qui lui a déjà succédé à la présidence en 2019, reprendra le poste de premier secrétaire du parti, la plus haute

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :