Publicité

À cet âge précis, vous devriez arrêter de boire de l'alcool

Le Dr Richard Restak, neurologue, recommande de ne plus boire d'alcool à partir de l'âge de 65 ans. Voici pourquoi.

En France, la consommation d’alcool est à l’origine de 49 000 décès par an. (Getty Images)

Chaque année, environ 10% des Français participent au Dry January. Une pause dans la consommation d'alcool pour prendre soin de sa santé. Si le mois de janvier en est déjà à la moitié, certaines personnes ont décidé de continuer l'abstinence.

Dans son livre "Comment prévenir la démence : guide d'un expert sur la santé cérébrale à long terme", le Dr Richard Restak recommande de ne plus boire d'alcool à partir d'un certain âge. Selon lui, ce serait le meilleur moyen de prévenir l'apparition d'une démence, comme le rapporte The Sun.

49 000 décès par an

Dans son livre, le neurologue décrit l'alcool comme une "neurotoxine directe" qui endommage, détruit ou altère le fonctionnement du système nerveux. Pour éviter ces dommages, le Dr Restak recommande donc d'arrêter l'alcool à partir d'un certain âge. "Je suggère fortement, si vous avez 65 ans ou plus, d'éliminer complètement et définitivement l'alcool de votre alimentation", rapporte le spécialiste. Il suggère de reconsidérer le rapport à la boisson et de prendre conscience des moments qui déclenchent la consommation d'un verre d'alcool (mauvaise humeur, événements, etc.).

À LIRE AUSSI >> Démence : ce signe précoce qui peut apparaître dans vos yeux avant le début des problèmes de mémoire

En France, la consommation d’alcool est à l’origine de 49 000 décès par an. Même à la dose relativement modérée de 13 grammes par jour, le risque global pour la santé est augmenté, met en garde le ministère de la Santé. Au-delà de deux verres par jour pour les femmes et trois verres par jour pour les hommes, l’alcool représente un risque majeur dans l'apparition de "certains cancers comme celui de la bouche, de la gorge, de l'œsophage, du colon-rectum ou du sein chez la femme" et pour "certaines maladies chroniques : maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, troubles cardiovasculaires, hypertension artérielle, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement), démence précoce, etc".

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, vous ne le savez pas mais vous êtes peut-être déjà alcoolique"