Afrique du Sud: trois hommes inculpés après une altercation raciste dans une piscine

Trois hommes blancs s'en sont pris à deux jeunes adolescents noirs dans une piscine publique d'Afrique du Sud - Capture d'écran Twitter
Trois hommes blancs s'en sont pris à deux jeunes adolescents noirs dans une piscine publique d'Afrique du Sud - Capture d'écran Twitter

Trois hommes blancs s'en prenant violemment à des adolescents noirs dans la piscine d'un centre de vacances: les images choquantes ont fait le tour de l'Afrique du Sud, où les trois suspects d'agression raciste ont été inculpés jeudi.

Une vidéo filmée le jour de Noël, en plein été austral, montre ces hommes d'âge mûr tenter d'étrangler, gifler, mettre la tête sous l'eau deux cousins gringalets de 15 et 18 ans qui se débattent, donnent des coups de poing. L'un des hommes, cigarette à la main, empoigne les cheveux du plus jeune et lui secoue la tête.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ces images de violence crue, tristement évocatrices de l'apartheid, auraient été précédées d'un vif échange au cours duquel les hommes ont interdit l'usage de la piscine aux garçons, insistant sur le fait qu'elle était réservée aux clients du centre de vacances.

Selon des témoins, ils n'auraient pas explicitement dit "réservée aux Blancs" mais dans un contexte sud-africain, c'est ce que beaucoup ont immédiatement entendu.

Le père et oncle des adolescents, Brian Nakedi, a raconté à la presse être venu, à la demande des deux jeunes, expliquer à ces hommes "qui se trouvent être blancs" que les adolescents, logés sur place, avaient droit d'accéder à la piscine. "Ils ont dit que c'était un malentendu" mais dès son départ, la bagarre a éclaté.

Quand les enquêteurs sont arrivés, "l'altercation était terminée et les groupes dispersés", selon un communiqué de police.

Trois hommes présentés à un juge

La police a confirmé que deux des suspects, Johan Nel, 33 ans, et Jan Stefanus Van der Westhuizen, 47 ans, ont été inculpés et présentés à un juge mercredi pour agression. Le troisième, Jacobus Johannes Classen, 48 ans, a été présenté jeudi au tribunal pour tentative d'homicide, a-t-on appris auprès du parquet. Ils sont appelés à comparaître le 25 janvier.

L'incident s'est déroulé à Bloemfontein, dans la province du Free State, une région connue pour des tensions raciales récurrentes.

"Nous devons débarrasser notre société de la violence" vue dans cette vidéo, qu'elle "s'accompagne ou non de racisme", avait réagi mardi le président Cyril Ramaphosa.

"Il est déplorable que des adultes ayant affaire à des adolescents recourent à la violence avec une telle facilité inquiétante", a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com