Afghanistan: Pas d'accord entre négociateurs américains et taliban

Négociateurs américains et représentants des taliban ont bouclé mardi une nouvelle série de pourparlers de paix au Qatar, faisant état de progrès mais sans parvenir à un accord sur la date du retrait des forces étrangères d'Afghanistan. A ces pourparlers participaient notamment le chef politique des taliban, le mollah Abdul Ghani Baradar, et l'émissaire spécial américain Zalmay Khalilzad (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Chip East (Reuters)

KABOUL (Reuters) - Négociateurs américains et représentants des taliban ont bouclé mardi une nouvelle série de pourparlers de paix au Qatar, faisant état de progrès mais sans parvenir à un accord sur la date du retrait des forces étrangères d'Afghanistan, a-t-on appris de sources autorisées.

A ces pourparlers, qui ont duré seize jours, participaient notamment le chef politique des taliban, le mollah Abdul Ghani Baradar, et l'émissaire spécial américain Zalmay Khalilzad.

Ce dernier doit regagner Washington pour rendre compte aux autorités de l'évolution des discussions, lancées l'an dernier à Doha et qui devraient reprendre à la fin du mois.

"Le retrait des troupes étrangères et la garantie que l'Afghanistan ne sera pas utilisé à l'avenir comme base d'attaque contre d'autres pays ont été les seuls dossiers discutés", a dit une source.

Environ 14.000 soldats américains se trouvent actuellement en Afghanistan dans le cadre de la mission de l'Otan chargée de former, d'assister et de conseiller les forces armées afghanes. Certaines unités américaines participent également à des opérations antiterroristes.

Un nombre record de civils ont été tués l'an dernier en Afghanistan en raison de la multiplication des attentats et des attaques aériennes menées par les forces sous commandement américain, selon un rapport de l'Onu publié le mois dernier.

(Jibran Ahmad à Peshawar, Eric Knecht à Doha et Abdul Qadir Sediqi à Kaboul; Guy Kerivel pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles