Les Affameurs (Arte) : cinq infos parfois surprenantes sur le grand James Stewart

·1 min de lecture

Avant de vous plonger dans le western torturé et captivant d'Anthony Mann Les Affameurs (Bend of the River), pourquoi ne pas en apprendre un peu plus sur son acteur principal, l'excellent James Stewart. Voici quelques anecdotes que vous ignorez peut-être sur le héros de La vie est belle.

Avant même que son pays n'entre en guerre après l'attaque de Pearl Harbor par les Japonais (le 7 décembre 1941), James Stewart, diplômé de l'aviation en 1935, à 27 ans, s'était déjà engagé dans les forces armées américaines. En tant qu'aviateur dans l'U.S. Air Force, il occupa plusieurs postes dont celui de chef d'état-major à la tête d'une escadre de bombardiers. Il prit même la tête d'une escadre au cours d'au moins vingt missions de bombardement au-dessus des territoires européens occupés. Après la guerre, James Stewart hésita sérieusement à abandonner sa carrière d'acteur (alors qu'il était déjà une star depuis 1938 grâce à la comédie de Frank Capra Vous ne l'emporterez pas avec vous), pour rester dans l'Armée. Il resta quand même dans l'Air Force Reserve, et mena une dernière mission en février 1966, à bord d'un B-52 qui bombarda un camps Vietcongs durant la guerre du Viêt Nam.

Avec cet autre acteur mythique de Hollywood, James Stewart entretint toute sa vie une profonde amitié. Des liens noués très jeunes, aIors qu'ils avaient rejoint l'University Players, une compagnie de théâtre créée quelques années plus tôt dans le Massachusetts. Les deux jeunes comédiens découvrirent ensemble leur (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Tom Cruise : sa grande décision après son coup de sang sur le tournage de Mission Impossible 7
La Belle et le Clochard (M6), Titanic, Casablanca... Les baisers au cinéma dans tous leurs états (PHOTOS)
Mort de Caroline Cellier : son fils Nicolas Poiret livre de bouleversantes confidences sur la maladie de sa mère
"Nickel le relooking" : la photo de Marilou Berry avec Josiane Balasko qui enchante les fans
Jean Dujardin : son commentaire ironique sur "ce fichu microbe" qui retarde la sortie d'OSS 117 3