Affaire de la sextape: le parquet requiert dix mois de prison avec sursis contre Benzema

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le parquet a requis dix mois de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende à l'encontre de Karim Benzema, jugé avec quatre autres co-prévenus au tribunal correctionnel de Versailles dans l'affaire de la tentative de chantage à la sextape visant Mathieu Valbuena.

Le jugement pourrait être rendu dès ce vendredi. Au terme de la deuxième journée d'audience du procès de l'affaire dite de la sextape de Mathieu Valbuena, au tribunal correctionnel de Versailles, le procureur de la République a requis jeudi une peine de dix mois de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende à l'encontre de Karim Benzema, jugé pour complicité de tentative de chantage avec quatre autres co-prévenus (Mustapha Zouaoui, Younes Houass, Karim Zenati et Axel Angot). "Il est porteur d'une image, d'une histoire, d'une notoriété, de toutes ces valeurs", a souligné le parquet lors de ses réquisitions.

Absent depuis le début du procès, avec l'accord du président du tribunal, Karim Benzema n'était pas non plus présent lors des réquisitions. L'attaquant du Real Madrid "suit" le déroulement des débats, a toutefois fait savoir son avocat Me Antoine Vey au micro de RMC.

"Les faits de chantage sont parfaitement établis"

La réquisition la plus lourde vise Mustapha Zouaoui: 4 ans de prison et 15.000 euros d'amende. "Les faits de chantage sont parfaitement établis", a déclaré Ségolène Marès, la substitut du procureur, qui considère que ce procès "n'est pas l'affaire Benzema, mais l'affaire Zouaoui". Pour elle, cet homme connu à Marseille pour fournir les footballeurs en accessoires de luxe s'avère être le "cordon ombilical" de ce dossier.

Le parquet a aussi requis 18 mois de prison et 15.000 euros d'amende contre Axel Angot, 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende pour Younes Houass, et enfin deux ans de prison et 5.000€ d'amende pour Karim Zenati.

Valbuena réclame 150.000 euros

Au cours des plaidoiries de la partie civile, l'avocat de Mathieu Valbuena a réclamé 150.000 euros de dommages et intérêts, pour un préjudice qu'il décrit comme "sidéral". Il a notamment insisté sur les conséquences sportives de cette affaire, avec notamment une absence de l'équipe de France à l'Euro 2016. "Ça l'a tué sportivement, familialement, ça l'a tué dans l'esprit de beaucoup de gens. (...) Du jour au lendemain, à cause de cette affaire, il a tout perdu", a soutenu Me Paul-Albert Iweins.

La Fédération française de football (FFF), également partie civile, a demandé une indemnisation "symbolique" de 1 euro.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Affaire de la sextape : Valbuena a "eu peur" pour sa carrière

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles