Publicité

Affaire Palmade : ce que révèle l’enquête sur l’un des passagers

Pierre Palmade, ici en 2006, est désormais sorti d’affaire mais reste hospitalisé en attendant le feu vert médical pour que la police procède à son interogatoire.
JOEL SAGET / AFP Pierre Palmade, ici en 2006, est désormais sorti d’affaire mais reste hospitalisé en attendant le feu vert médical pour que la police procède à son interogatoire.

JUSTICE - L’un des passagers de la voiture de Pierre Palmade lors du grave accident routier qu’il a causé sous emprise de la cocaïne avait été condamné la semaine précédente pour trafic de stupéfiants à une interdiction de contact avec l’humoriste, qui n’était cependant pas exécutoire, a indiqué dimanche une source judiciaire.

Précédemment inconnu des services de police, Sambou G., un Parisien de 34 ans, a été condamné le 2 février par le tribunal judiciaire de Paris à 12 mois de prison assortis d’un sursis probatoire de trois ans pour des faits notamment de trafic de stupéfiants, a rapporté cette source judiciaire, confirmant une information du Journal du Dimanche.

Ce jugement comprenait également une interdiction d’entrer en contact avec les autres condamnés ainsi que Pierre Palmade. Or « l’exécution provisoire n’a pas été prononcée, l’interdiction de contact n’était effective qu’à expiration du délai d’appel soit 10 jours après le prononcé du jugement », a déclaré la source judiciaire.

L’une des personnes condamnées ayant fait appel, ce qui a entraîné un appel incident du parquet, cette interdiction n’était donc pas applicable au moment de l’accident de la route. Survenue le 10 février sur une route départementale de Seine-et-Marne, la collision a fait trois blessés graves au sein d’une même famille, dont une femme enceinte qui a perdu son bébé.

Présenté vendredi à juge d’instruction à l’issue de ses 48 heures de garde à vue, Pierre Palmade a été mis en examen notamment pour homicide involontaire vendredi et assigné à l’hôpital avec un bracelet électronique.

Sambou G., qui selon les informations du Parisien avait proposé à Pierre Palmade de prendre le volant, et l’autre passager ont eux été placés sous statut de témoin assisté.

Le parquet de Melun, qui avait requis le placement en détention provisoire de Pierre Palmade, a fait appel de l’assignation à résidence de l’artiste de 54 ans. Une audience se tiendra sur ce point au cours des prochains jours à la cour d’appel de Paris.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi