Affaire des sous-marins : avec Macron, Biden reconnaît une maladresse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Les États-Unis ont été « maladroits », regrette Joe Biden, ce vendredi 29 octobre. 
Les États-Unis ont été « maladroits », regrette Joe Biden, ce vendredi 29 octobre.

Les États-Unis ont été « maladroits » dans l?affaire du contrat de sous-marins qui leur a valu la colère de la France, ce partenaire « d?une extrême valeur », a dit Joe Biden, vendredi, à Rome, en rencontrant le président français Emmanuel Macron.

« Ce que nous avons fait était maladroit et n?a pas été fait avec beaucoup d?élégance », a déclaré le président américain, ajoutant que la France était à ses yeux « un partenaire d?une extrême valeur ».

Processus de confiance renouvelé

De son côté, Emmanuel Macron a salué devant le président américain Joe Biden « les décisions concrètes » prises après la crise des sous-marins australiens qui « amorcent un processus de confiance » renouvelé entre la France et les États-Unis.

À LIRE AUSSIMichel Duclos : « Rompre avec l?Amérique ne résoudrait pas nos problèmes »

Citant les consultations des deux pays menées ces dernières semaines sur le climat, la défense ou encore l?innovation, Emmanuel Macron a estimé qu?il s?agissait de « décisions extrêmement concrètes qui viennent en soutien d?actions et d?initiatives communes que nous menons sur ces différents champs, ce qui est pour moi vraiment l?amorce d?un processus de confiance ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles