Affaire Jubillar: Cédric Jubillar maintenu en détention

Cédric Jubillar lors d'un rassemblement à Albi (Tarn), le 12 juin 2021, six mois après la disparition de son épouse Delphine. - FRED SCHEIBER / AFP
Cédric Jubillar lors d'un rassemblement à Albi (Tarn), le 12 juin 2021, six mois après la disparition de son épouse Delphine. - FRED SCHEIBER / AFP

La demande de mise en liberté du suspect numéro 1 dans la disparition de Delphine Jubillar a une nouvelle fois été rejetée.

C'est un nouveau refus de la part de la justice. Cédric Jubillar, qui avait fait appel de son maintien en détention provisoire, va rester en prison, ont fait savoir ses avocats à BFMTV ce lundi. Cela fait près d'un an que le mari de Delphine Jubillar a été placé en détention provisoire, à la suite de sa mise en examen. Jusque-là, la justice n'a jamais accédé à ses demandes de mise en liberté.

Suspect numéro 1 dans la disparition de son épouse Delphine, une infirmière de Cagnac-les-Mines (Tarn) qui n'a plus donné signe de vie depuis décembre 2020, Cédric Jubillar a toujours nié être impliqué.

Cependant, les déclarations de ses codétenus auprès des enquêteurs ont renforcé les soupçons des enquêteurs: il aurait reconnu auprès d'eux avoir tué sa femme et aurait indiqué avoir récupéré le corps à l'aide d'une voiture blanche pour le déposer "à côté d'un endroit où ça a brûlé". Des déclarations contestées par Cédric Jubillar.

D'importants dispositifs ont été déployés pour retrouver la dépouille de l'infirmière, mais ces recherches n'ont pour l'heure rien donné.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "La France a des décennies de retard sur la gestion de la présomption d'innocence", fustige l'avocat de Cédric Jubillar

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles