• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Affaire Jacquie et Michel: Canal + suspend la diffusion de la chaîne pornographique

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le siège de Canal +. - AFP
Le siège de Canal +. - AFP

Ce sont les conséquences directes de la mise en examen de quatre personnes la semaine dernière dans l'enquête pour "viol" et "complicité de viol". Canal+ a annoncé suspendre la diffusion de la chaîne Jacquie et Michel qu'elle diffusait depuis 2020. Une décision prise dès vendredi soir.

Cette décision a eu un impact direct pour les téléspectateurs. Depuis vendredi soir, les abonnés à cette chaîne voient s'afficher ce message: "Compte tenu des éléments d'actualité concernant le groupe éditant la chaîne Jacquie & Michel TV, le groupe Canal+ a décidé d'en suspendre la diffusion dans l'attente d'informations complémentaires."

Démission du patron de Jacquie et Michel

La semaine dernière, cinq personnes ont été placées en garde à vue dans une procédure, lancée en juillet 2020 par le parquet de Paris, pour des faits de viols et de proxénétisme, qui compte sept plaignantes. A l'issue de ces gardes à vue, Michel Piron, le propriétaire du site Jacquie et Michel, a été mis en examen pour "complicité de viol" et "complicité de traite d'un être humain".

Des éléments présents dans le dossier d'instruction montrent que Michel Piron a été en contact avec l'une des plaignantes, une jeune femme qui affirme avoir été violée lors d'un tournage en 2013. Selon l'accusation, il était au courant de ce qu'elle a subi alors qu'il a échangé des messages avec elle. Michel Piron échappe toutefois à une mise en examen pour "agression sexuelle".

Trois autres mises en examen

Ce dernier a depuis démissionné de ses fonctions au sein du site Jacquie et Michel. L'ex-patron justifie ce choix par sa volonté de se consacrer à sa défense et de ne pas perturber les activités du groupe. Selon les informations de BFMTV, il s'agirait surtout de conserver les partenariats stratégiques que le groupe a noué avec différents diffuseurs, source importante de revenus.

Trois autres personnes ont été mises en examen pour "viol", "complicité de viol", "proxénétisme en bande organisée" et "traite d'être humain en bande organisée". Il s'agit de comédiens, de réalisateurs âgés de 33, 49 et 75 ans. L'un d'eux est également mis en examen pour complicité de viol avec acte de torture et de barbarie. Il a été placé en détention provisoire. La femme de Michel Piron avait elle-aussi été placée en garde à vue. Elle a été placée sous le statut de témoin assisté.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles