Affaire Gabby Petito : la police a commis une bévue tragique aux suites désastreuses

·1 min de lecture

Une erreur tragique. L'affaire Gabby Petito continue de passionner les foules et pour cause, même si la mort de Brian Laundrie a été confirmée - ce dernier n'aura d'ailleurs pas le droit à des funérailles traditionnelles - les questions restent nombreuses. Seulement on sait désormais que plusieurs réponses auraient pu être données par Brian Laundrie, et que ce dernier n'aurait pas dû échapper aux forces de l'ordre. D'après Paris Match, une chaîne américaine affiliée à CBS a dévoilé cette semaine que les forces de l'ordre ont laissé Brian Laundrie leur filer entre les mains alors que le jeune homme était censé être sous surveillance.

Rentré chez lui le 1er septembre, Brian Laundrie a été aperçu vivant pour la dernière fois le 13. C'est le 17 septembre qu'il a été porté disparu par ses parents, deux jours avant que le cadavre de sa petite-amie Gabby Petito ne soit retrouvé. Déjà soupçonné par la police, qui n'avait cependant aucune preuve concrète, le 13 septembre la chaîne américaine rapporte que le jeune homme était sous surveillance. Il aurait alors quitté son domicile dans une Mustang grise. Le 15 septembre, les forces de l'ordre ont cru le voir rentrer chez ses parents, ce qui a permis au chef de la police Todd Garrison d'affirmer, le 16, "Tout ce que je peux dire, c'est que nous savons où Brian Laundrie se trouve". Seulement le lendemain, le 17, les parents de Brian Laundrie ont signalé sa disparition.

La mère de Brian Laundrie s'est-elle

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Un éléphant tue son braconnier et épargne étrangement un objet pouvant aider à lutter contre cette barbarie
Des aveux choquants ! Un chirurgien esthétique raconte avoir jeté sa femme d'un avion 35 ans après les faits
Choquant ! L'incroyable cliché sexy d'une jeune influenceuse devant le cercueil de son père
La démission plutôt que l'aide ! La charte des Restos du coeur en prend un coup à Fréjus
Après le GHB dans les boissons, la nouvelle arme des violeurs qui inquiète la police

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles