Publicité

Affaire Gérard Depardieu : la plainte pour agression sexuelle de l’actrice Hélène Darras classée sans suite

Gérard Depardieu ne sera pas poursuivi après la plainte déposée par Hélène Darras en septembre 2023
Tristar Media / Getty Images Gérard Depardieu ne sera pas poursuivi après la plainte déposée par Hélène Darras en septembre 2023

VIOLENCES SEXUELLES - La justice a tranché : Gérard Depardieu ne sera pas poursuivi après la plainte pour agression sexuelle déposée par Hélène Darras au mois de septembre dernier. Si elle fait partie des nombreuses femmes à avoir pris la parole pour dénoncer les agissements de l’acteur, la comédienne est l’une des rares à avoir officiellement saisi la justice. Sans succès donc.

D’après des informations de nos confrères de RTL confirmées par BFMTV et l’Agence France presse ce lundi 22 janvier, le parquet de Paris a indiqué qu’« en raison de la prescription des faits », la plainte ne ferait pas l’objet de poursuite.

Affaire Gérard Depardieu : les Français ne comptent pas arrêter de regarder ses films - SONDAGE EXCLUSIF

Au printemps dernier, le juge d’instruction en charge de l’enquête sur Gérard Depardieu depuis les accusations de viol portées par l’actrice Charlotte Arnould avait entendu Hélène Darras. Celle-ci avait décidé de prendre la parole pour dénoncer à son tour l’acteur de Cyrano de Bergerac ou Les valseuses pour des faits survenus en 2007, alors qu’elle était figurante sur Disco, de Fabien Onteniente.

D’après la plainte, elle aurait été victime d’une agression sexuelle durant ce tournage. Elle s’était confiée au micro de BFMTV sur cette agression « À un moment, il a fallu remplacer une silhouette, un petit rôle qui ne parle pas, et j’ai été choisie. On est dans une boîte de nuit, je remplace une candidate d’un concours de danse et je me retrouve à côté de Gérard Depardieu ». Le comédien aurait alors mis sa main de manière « très appuyée sur les fesses » tout en lui demandant à l’oreille « de monter dans sa loge ».

« J’ai mis un an à passer du témoignage à la plainte », avait-elle confié dans un entretien à l’AFP. « Passer la porte du commissariat, dire à un policier qu’on vous a touché les parties intimes, ce n’est pas évident, ça prend du temps d’y réfléchir », a-t-elle ajouté.

Gérard Depardieu dans le viseur de la justice

Les faits étant prescrits, Gérard Depardieu ne sera pas poursuivi dans cette affaire. Il est en revanche mis en examen depuis 2021 pour viols et agressions sexuelles sur Charlotte Arnould. Des faits qui se seraient cette fois déroulés en 2018. La journaliste et auteure espagnole Ruth Baza a par ailleurs porté plainte contre lui pour viol mi-décembre, pour des faits remontant à 1995.

En plus de ces procédures officielles, l’acteur fait l’objet de multiples accusations, notamment celles publiées par Mediapart dans une longue enquête sortie en avril dernier. 13 femmes avaient ainsi pris la parole pour dénoncer les comportements plus que déplacés de Gérard Depardieu à leur égard et notamment des attouchements.

Enfin, un numéro de Complément d’Enquête diffusé en décembre dédié à l’acteur le montrait tenant des propos inacceptables sexualisant notamment une fillette. Une émission qui a déclenché une prise de parole du Président Emmanuel Macron, et une guerre interne au cinéma français, les défenseurs et détracteurs du comédien de 75 ans se répondant par tribunes interposées.

L’avocate de Charlotte Arnould, maître Carine Durrieu-Diebolt, a récemment écrit au parquet de Paris pour lui demander d’analyser le reportage de « Complément d’enquête », selon le ministère public, qui confirme ce qu’annonçait plus tôt ce lundi BFMTV. L’avocate estime que les propos tenus par Gérard Depardieu devant la caméra sont susceptibles de revêtir une qualification pénale, ce que le parquet analyse actuellement.

Gérard Depardieu nie fermement tous les faits qui lui sont reprochés. Dans une lettre ouverte publiée par le Figaro en octobre et intitulée « Je veux enfin vous dire ma vérité », il expliquait entre autres : « Jamais au grand jamais je n’ai abusé d’une femme. »

À voir également sur Le HuffPost :

Affaire Nicolas Bedos : Pauline Desmonts, sa compagne, défend l’acteur face aux accusations d’agression sexuelle

Anna Mouglalis témoigne contre le réalisateur Philippe Garrel, dénonçant « une attitude de prédateur »