Publicité

Affaire Gérard Miller : les confidences de Christine Bravo

L'animatrice Christine Bravo en 2015.  - Credit:MPP/Starface/Cover Images
L'animatrice Christine Bravo en 2015. - Credit:MPP/Starface/Cover Images

L'affaire Gérard Miller provoque une tornade dans le milieu de la télévision et nombreux sont ceux qui tentent de détacher un à un les liens qui les unissaient au célèbre psychanalyste, évitant ainsi d'être happés dans la tourmente. Un véritable jeu d'équilibriste pour ceux qui ont travaillé avec lui. L'enquête d'Envoyé spécial a ainsi donné la parole à 80 collaborateurs de l'émission On a tout essayé, où il officiait en tant que chroniqueur.

Force est de constater que les témoignages pointent une approche très « méthodique » des jeunes femmes. « Gérard bombait le torse au début du tournage. Il faisait le tour du public, un peu avec une attitude de coq », décrit l'un des témoins anonymes. Une vingtaine d'autres expliquent sans ambages que le chroniqueur « faisait son marché dans le public » en y abordant des jeunes femmes.

« On le chambrait souvent »

Christine Bravo s'est livrée, jeudi 29 février dans Le Parisien, sur son ancien collègue de la bande à Ruquier. Elle met en avant une attitude de dragueur, certes, mais assure n'avoir absolument pas eu conscience de la nature des actes incriminés. « On avait tous connaissance du comportement dragueur de Gérard et on se moquait ouvertement de lui. Mais aucun de nous n'était dans son cabinet ! Je n'ai jamais été au courant de tels faits, heureusement d'ailleurs, car je me serais indignée à juste titre. Jamais nous n'avons soupçonné des agissements aussi scandaleux. S'ils se révélaient exacts, je serais vraiment ép [...] Lire la suite