Une Affaire Française (TF1) Guillaume Gouix : "Je me suis efforcé de ne pas essayer d’imiter Jean-Marie Villemin"

·1 min de lecture

Vous aviez un an à l’époque de l’affaire Grégory. Que connaissiez-vous exactement de ce fait divers avant le tournage ?

Guillaume Gouix : Il fait partie de l’Histoire contemporaine de France. On en entend parler régulièrement à la télé. Adolescent, j’ai regardé beaucoup de documentaires et de reportages sur le sujet. Ce qui m’a toujours passionné, c’est la place des journalistes dans cette affaire, la quête de sensationnel, cette manière de faire d’un drame familial un feuilleton médiatique, d’outrepasser sa fonction pour influencer la justice. C’est une course au scoop effroyable.

On pense justement à cette scène horrible et véridique de l’enterrement du petit Grégory avec photographes et journalistes, en direct, autour de la tombe…

Cela n’arriverait plus aujourd’hui même s’il existe encore certains journaux qui n’ont pas beaucoup de respect. La série dépeint à merveille une époque, les failles dans le système judiciaire, le rapport entre les égos de chacun et la vérité.

À lire également

Une Affaire Française (TF1) Blandine Bellavoir : "Incarner Christine Villemin m'a fait peur"

C’est presque une tragédie grecque…

Oui, ou du Shakespeare. Ce que ce couple vit est épique. Qua... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles