Publicité

Affaire Epstein: pas d'enquête de la police de Londres sur le prince Andrew

La police londonienne a indiqué vendredi ne pas avoir ouvert en l'état l'enquête réclamée par les anti-monarchistes sur le prince Andrew, cité dans un document judiciaire américain avec une liste de personnes ayant des liens avec le financier accusé de crimes sexuels Jeffrey Epstein.

"Nous sommes au courant de la publication de documents judiciaires concernant Jeffrey Epstein. Si des informations nouvelles et pertinentes sont portées à notre attention, nous les évaluerons", mais à ce stade, "aucune enquête n'a été lancée", a déclaré Scotland Yard dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Un signalement" d'un groupe anti-monarchie

La publication par une juge de New York d'une liste de noms de contacts, connaissances, proches, victimes ou complices présumés de Jeffrey Epstein, qui s'est suicidé en prison en 2019, a remis les accusations contre le prince de 63 ans en Une des journaux britanniques et notamment des tabloïds, qui appellent la famille royale à rompre tous les liens avec lui.

Jeudi, le groupe anti-monarchie Republic a réalisé "un signalement au sujet du frère du roi Charles III à la police", l'exhortant à enquêter sur le duc d'York, tombé en disgrâce après des accusations d'abus sexuels.

"Le document est très clair sur le fait que, alors qu'elle se trouvait à Londres, une personne a été forcée d'avoir des relations sexuelles avec Andrew quand elle était mineure", a détaillé Republic.

"S'il y a des allégations, des allégations crédibles, alors bien sûr elles devraient être examinées", a également appuyé vendredi le leader de l'opposition travailliste, Keir Starmer, interrogé sur la radio LBC.

Retiré de la vie publique

Le frère du roi a conclu en février 2022 un accord à l'amiable avec Virginia Giuffre, 40 ans, qui l'accusait de l'avoir agressée sexuellement en 2001 quand elle avait 17 ans et qu'elle se trouvait selon elle sous l'emprise du financier américain. Il a toujours contesté les faits.

Retiré de la vie publique après le fiasco de son interview à la BBC, dans laquelle il n'avait exprimé aucune empathie pour les victimes d'Epstein, le prince Andrew est désormais privé de tout rôle officiel et ne peut plus utiliser son titre d'Altesse royale. Il apparaît cependant avec la famille royale pour des événements considérés comme privés, par exemple récemment la messe de Noël.

En octobre 2021, la police londonienne avait annoncé qu'elle ne prendrait aucune mesure après avoir réexaminé les accusations visant le prince, évoquées dans le cadre de la procédure civile américaine.

Article original publié sur BFMTV.com