Affaire DSK-Diallo : vers un accord à l'amiable ?

S'achemine-t-on vers la fin d'une longue saga judiciaire ? Oui à en croire "le New York Times" qui a révélé jeudi 28 novembre que Dominique Strauss-Kahn et Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui l'accusait d'agression sexuelle à New York, étaient parvenus à un accord financier.

"Le New York Times" a affirmé, citant des personnes ayant connaissance du dossier, qu'un accord avait été trouvé pour mettre un terme à la procédure civile engagée par la femme de ménage en août 2011 pour obtenir des dommages et intérêts de l'ancien patron du Fonds monétaire international.

Aucun détail n'a été donné sur le montant de cet accord. Et une des personnes non identifiées ayant parlé au quotidien lui a précisé que l'accord n'avait pas encore été signé.

Une rendez-vous la semaine prochaine

Mais les deux parties doivent se retrouver la semaine prochaine devant le juge Douglas McKeon, chargé de la procédure civile devant le tribunal du Bronx, là où habitait Nafissatou Diallo, d'origine guinéenne.

Aucun des avocats de Nafissatou Diallo et de Dominique Strauss-Kahn n'ont confirmé l'information. Mais un règlement amiable ne serait pas une surprise.

En mai, le juge avait refusé de classer l'affaire, comme le demandaient les avocats de DSK qui faisaient valoir une immunité diplomatique. Depuis, la procédure était au point mort.

Le juge McKeon, qui préside un tribunal qui croule sous les dossiers - 27.000 pour 27 ou 28 juges - est un adepte des accords négociés, qui évitent des procès. Et il n'avait pas caché qu'il traiterait ce dossier comme tous les autres.

"Cette affaire ne fait pas exception. Nous ferons la même chose que pour n'importe (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Affaire DSK-Diallo : vers un accord à l'amiable ?
Affaire du Carlton : DSK fixé sur son sort le 19 décembre
DSK : "Qu'on me laisse tranquille"
Dérapages en série sur l'affaire DSK
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.