Publicité

Affaire Denise Labbé : pour quelle raison les "amants diaboliques" ont-ils été condamnés ?

C'est une affaire sordide qui s'est déroulée en 1954. Le 8 novembre de cette année, une mère de famille, Denise Labbé, tue sa fille, âgée de deux ans et demi, en la noyant dans une lessiveuse. Elle aurait pris une telle décision pour respecter une demande de son amant, Jacques Algarron. En 1956, ils ont tous les deux été jugés pour ce drame. Les juges ont tenté de déterminer le rôle de l'homme dans cette tragédie qui a coûté la vie à une petite fille. Ce procès avait été très suivi à l'époque et avait fait beaucoup de bruit. A la barre, Denise Labbé avait expliqué les débuts de sa relation avec Jacques Algarron. Elle avait expliqué qu'il lui écrivait beaucoup de lettres dans lesquelles il demande de coucher avec d'autres hommes et de lui raconter comment ça se passait.

En août 1954, elle lui annonce qu'elle est enceinte de lui. Seulement, il ne veut pas de l'enfant et lui demande d'avorter. Cherchant à tout prix à voir jusqu'où elle pourrait aller par amour pour lui, il lui aurait écrit : "Vous avez une fille. La tueriez-vous pour moi ?" Denise Labbé a assuré avoir répondu oui et avoir ainsi tué sa fille. Pour les juges, il a été difficile de savoir l'impact de Jacques Algarron puisqu'il a brûlé toutes les lettres une fois le drame passé. Les enquêteurs ont tout de même retrouvé un mot indiquant : "Lorsque ce sera fait, envoyez-moi un télégramme." Le (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE Mon perfectionnisme a failli ruiner ma vie
Il abandonne puis pend son chien pour une raison totalement futile et se fait prendre en pleine rue
TÉMOIGNAGE. “Mon ex m'a dit qu'il sortait le chien mais en fait il l'a enlevé”
La justice indemnise un couple pour la naissance non planifiée d'un enfant
TÉMOIGNAGE Je suis recouverte de 96 tatouages dessinés par des inconnus en deuil