Affaire Christophe Doire: la femme du chasseur placée en garde à vue, 27 ans après le meurtre

Le corps sans tête de Christophe Doire avait été retrouvé le matin du 25 décembre 1995 à Busset. - Capture Google Street View
Le corps sans tête de Christophe Doire avait été retrouvé le matin du 25 décembre 1995 à Busset. - Capture Google Street View

Un rebondissement vingt-sept ans après les faits. L'épouse de Christophe Doire, chasseur amateur et jeune père de famille de 28 ans retrouvé décapité dans un fossé de Busset, dans l'Allier, en 1995, a été placée en garde à vue, mardi, interrogatoire qui doit prendre fin ce jeudi.

Le 16 décembre 1995, après avoir passé la soirée chez son frère, Christophe Doire repart en indiquant qu'il compte aller chasser le lendemain. C'est pourtant la dernière fois qu'il sera vu vivant. Seule sa voiture est retrouvée, deux jours plus tard, à Cusset, non loin de Busset.

Mais au matin du 25 décembre, les enquêteurs finissent par retrouver le corps de la victime: celle-ci a été décapitée. À la place de sa tête, manquante, des bottes en caoutchouc ont été déposées.

Malgré cette découverte, la police ne parvient pas à mettre la main sur un coupable. Si la piste d'un réglement de compte lié à la chasse est évoqué un temps, l'affaire finit par être classée sans suite, sans que les faits soient prescrits pour autant. La mère et le frère de Christophe Doire ne perdent cependant pas espoir.

L'enquête rouverte sous l'impulsion d'un nouveau procureur

En 2018, Eric Neveu est nommé procureur. En prenant son poste, il remarque des dossiers entassés et s'adresse à la directrice de greffe, qui lui indique qu'il s'agit d'un "cold case" vieux de plus de vingt ans. Pour lui, une chose est sûre: le crime parfait n'existe pas. De quoi le pousser à reprendre le dossier et à ouvrir, en 2020, une nouvelle enquête préliminaire, puis une information judiciaire.

En avril dernier, les juges d'instruction décident d'exhumer le corps de Christophe Doire pour mener de nouvelles expertises. Toutefois, de nombreuses années s'étant écoulées, il ne reste presque rien, précise une source proche du dossier à BFMTV.

Les enquêteurs disposent cependant d'éléments toujours plus nombreux à charge contre l'épouse de Christophe Doire. Sa garde à vue prenant fin ce jeudi après-midi, le procureur de Cusset doit s'exprimer en fin de journée sur cette affaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles