Adidas ouvre une enquête interne après les accusations d’employés contre Kanye West

(COMBO) This combination of pictures created on October 25, 2022 shows US rapper Kanye West attending the Givenchy Spring-Summer 2023 fashion show in Paris, on October 2, 2022 and the corporate logo of German sports equipment maker Adidas in Munich, southern Germany, on March 10, 2021. - German sportswear giant Adidas said October 25, 2022 it was ending its partnership with Kanye West after a series of anti-Semitic outbursts by the controversial rapper. (Photo by JULIEN DE ROSA and CHRISTOF STACHE / AFP)
JULIEN DE ROSA, CHRISTOF STACHE / AFP (COMBO) This combination of pictures created on October 25, 2022 shows US rapper Kanye West attending the Givenchy Spring-Summer 2023 fashion show in Paris, on October 2, 2022 and the corporate logo of German sports equipment maker Adidas in Munich, southern Germany, on March 10, 2021. - German sportswear giant Adidas said October 25, 2022 it was ending its partnership with Kanye West after a series of anti-Semitic outbursts by the controversial rapper. (Photo by JULIEN DE ROSA and CHRISTOF STACHE / AFP)

ADIDAS - L’équipementier sportif allemand Adidas a annoncé ce jeudi 24 novembre lancer une enquête interne après des « allégations » de comportement inapproprié visant Kanye West, le bouillonnant rappeur avec qui il a rompu récemment la coopération autour des baskets Yeezy.

Ces accusations, dont a fait état le magazine américain Rolling Stone, portent sur le fait que Kanye West aurait présenté des vidéos et clichés de nature pornographique - y compris une photo intime de son ex-femme Kim Kardashian - à des employés d’Adidas et aurait eu à leur égard un comportement déplacé.

Adidas, qui se voit lui-même reprocher d’avoir fermé les yeux sur ces agissements dans l’enquête du journal, a indiqué dans un communiqué « lancer immédiatement une enquête indépendante » sur le sujet.

Selon Rolling Stone, d’anciens cadres haut placés de la marque aux trois bandes ont envoyé une lettre aux dirigeants du groupe intitulée « La vérité sur Yeezy ».

Ils accusent l’entreprise d’avoir manqué de « responsabilité » et de ne pas avoir suffisamment protégé ses employés face « au comportement pervers de prédateur » de Kanye West « à l’égard des femmes ».

Les dirigeants d’Adidas sont accusés d’avoir désactivé leur « boussole morale »

Ces derniers estiment avoir vécu « des années d’abus verbaux, de tirades vulgaires et de manœuvres d’intimidation ».

Dans ce courrier, les membres du directoire d’Adidas et d’autres dirigeants sont accusés d’avoir désactivé leur « boussole morale » en « ignorant à la fois le comportement public incendiaire de Kanye et les plaintes de l’équipe Yeezy » concernant sa conduite problématique.

Le groupe juge toutefois qu’« il n’est pour le moment pas clair que les accusations portées dans (la) lettre anonyme sont vraies ».

Mais il assure dans le même temps « tout (son) soutien » aux employés d’Adidas « le temps de régler les détails de la résiliation » du contrat avec le rappeur.

La marque de vêtements de sport a rompu en octobre ses liens avec Kanye West à cause de ses remarques antisémites, mettant fin à un juteux partenariat ayant débuté en 2014.

Le manque à gagner lié à la rupture de ce partenariat est à lui seul estimé à 500 millions d’euros d’ici fin 2022, a indiqué Adidas début novembre.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi