Publicité

“Tout est adapté pour les francophones là-bas” : Amandine Pellissard prête à quitter la France avec sa famille ?

Amandine Pellissard était déjà très en colère l'été dernier quand suite au déménagement de sa tribu, Léo, son fils aîné s'est retrouvé sans lycée. En août dernier, elle confiait : "Je suis assez choquée. Je découvre encore les aléas de l'administration. Comme on a changé de département en fin d'année scolaire, j'ai fait une demande d'affectation dans un lycée public de l'Hérault. J'ai téléchargé les formulaires, joint les documents demandés début juillet. La commission devait avoir lieu le 11". Et de poursuivre : "Ils daignent me répondre mi-août pour me dire qu'il y aura une seconde commission. On est le 29 août et je ne sais toujours dans quel lycée va Léo ! Ce n'est pas normal à une semaine de la rentrée ! Je les ai spammés hier, j'ai envoyé 40 emails. Ils me répondent que j'aurai une réponse dans la semaine".

À lire également

Familles nombreuses : la vie en XXL (TF1) : “Cette manipulation m’insupporte”, Cindy Van der Auwera règle ses comptes sur Instagram

"Qu'on ne nous dise pas que c'est pour les impôts"

Puis, silence radio comme l'a regretté la maman à de nombreuses reprises sur son compte Instagram. "Je comprends votre colère, mais nous ne sommes pas responsables du manque de place dans les établissements de l'Hérault. Notre département fait face à un afflux massif d'arrivées depuis des années et nous faisons au mieux pour trouver une affectation pour votre enfant", lui indiquait finalement le rectorat. Amandine Pellissard s'agaçait alors en story : "C'est lunaire ! On en a ras-le-bol ! Merci l'Éducation Nationale". Après avoir emménagé il y a seulement quelques mois dans sa luxueuse maison, l'épouse d'Alexandre Pellissard regrette les "magouilles" de son propriétaire et a annoncé avoir entamé des procédures à son encontre. Dans la dernière vidéo de Jeremstar de sa série intitulée Baby Story, la maman confie avoir comme ambition de partir vivre à l'étranger avec toute sa tribu.

"On envisage d'aller à Barcelone, il y a beaucoup d'écoles françaises, tout est adapté pour les francophones là-bas. Il y a beaucoup de Français",...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi