Afrique-France : « Déplacer le débat au-delà de la récrimination et du déni »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans la trajectoire qui a mené Achille Mbembe du Cameroun à la France, l'Afrique a toujours été présente. 
Dans la trajectoire qui a mené Achille Mbembe du Cameroun à la France, l'Afrique a toujours été présente.

Après plus de trente ans à décaper l?image d?une vieille Europe et analyser sans compromis l?ère postcoloniale, l?auteur mondialement connu de Brutalisme et Critique de la raison nègre a accepté la tâche controversée de préparer le sommet à Montpellier (sud de la France), auquel pour la première fois aucun chef d'État n?a été convié.

À LIRE AUSSIAchille Mbembe : « Les choses ne peuvent plus continuer comme avant »

Du Cameroun à la France, une trajectoire singulière

Son premier contact avec la France a été l'« assassinat par les troupes coloniales » au Cameroun d?un oncle qui avait pris le maquis pour l?indépendance. Aujourd?hui, l?intellectuel Achille Mbembe est aux côtés du président Emmanuel Macron pour organiser le sommet Afrique-France qui se tient vendredi. « Je suis fatigué », lâche-t-il après sept mois de débats au sein de la société civile africaine sur l?avenir de la relation entre le continent et la France. « J?ai été un peu comme un thérapeute, assis à absorber des choses parfois sales », dit-il dans un entretien à l?AFP, la main posée sur son large front.

Son rapport final, envoyé à l?Élysée, a été rédigé dans cette maison d?un quartier cossu de Johannesburg dans laquelle flotte une odeur de lys, en bouquets sur des commodes. Sur un coin de table, il pose l?enjeu : « Si, à Montpellier, on arrive à déplacer le débat au-delà de la récrimination et du déni, alors on aura ouvert la voie à une petite révolution culturelle ».

À LIRE AUSSIAchille Mbembe [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles