Accusations d’inceste : enquête pour « chantage » contre le neveu de Gérard Louvin

Source AFP
·1 min de lecture
Le producteur et son mari font l'objet de plusieurs plaintes pour viols et complicité de viols.

Le producteur estime que son neveu, qui l'accuse de complicité de viol, a « tenté d'obtenir plus de 700 000 euros » de sa part dans une affaire de succession.

Rebondissement dans l'affaire Louvin. Une enquête a été ouverte le 17 février pour « chantage » après une plainte du producteur Gérard Louvin et de son mari, Daniel Moyne, contre le neveu du premier, Olivier A., qui avait formulé des accusations d'inceste, a indiqué le parquet de Paris, sollicité par l'Agence France-Presse.

Le couple fait l'objet depuis le 21 janvier d'une enquête pour « viols sur mineurs » visant Daniel Moyne et « complicité de viols sur mineurs » visant Gérard Louvin après le dépôt d'une plainte par le neveu de ce dernier, Olivier A. Rapidement, les deux hommes avaient dénoncé le « chantage » dont ils s'estimaient victimes.

Une tentative d'extorsion de 700 000 euros ?

Dans leur plainte datant de début février, dont l'Agence France-Presse a obtenu une copie, ils accusent Olivier A. d'avoir « tenté d'obtenir plus de 700 000 euros » de leur part, car il « craignait d'avoir été écarté de la succession » de son oncle. Selon leur version des faits, Olivier A. s'est « répandu dans les médias afin de détruire la réputation du couple puis a déposé une plainte pour des faits non seulement contestés mais manifestement prescrits ». « Ils seront bientôt entendus par les enquêteurs concernant cette plainte », s'est félicitée Me Céline Bekerman, avocate de Daniel Moyne.

À LIRE AUSSI Gérard Louvin : son fils adoptif le soutient et affirme qu'il l'a « sorti de l'enfer »

L'avocat du plaignant, Me Pierre Debuisson, a de son côté indiqué à l'Agence France-Presse [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :