Accusé de viols, Damien Abad conteste « avec la plus grande force »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le nouveau ministre des Solidarités Damien Abad est accusé de violences sexuelles par deux femmes.
Le nouveau ministre des Solidarités Damien Abad est accusé de violences sexuelles par deux femmes.

Ce sont de lourdes accusations qui surviennent deux jours après sa nomination au gouvernement. Selon Mediapart, Damien Abad, le nouveau ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, est visé par des signalements pour des faits présumés de viol. Ces derniers ont été adressés à LREM et aux Républicains par l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique, précise le site d'informations.

Les deux victimes présumées, qui ne se connaissent pas, dénoncent des faits qui se seraient produits entre la fin d'année 2010 et début 2011. La première femme explique avoir accepté un dîner avec l'ancien patron des députés LR à l'Assemblée en octobre 2010, face à son insistance et ses demandes répétées. Après avoir bu une coupe de champagne en sa compagnie, elle raconte n'avoir plus aucun souvenir de sa soirée et s'être réveillée dans une chambre d'hôtel en sous-vêtements, avec Damien Abad.

La seconde femme affirme elle aussi avoir fait face à l'insistance du nouveau membre du gouvernement, qui l'aurait dragué pendant plusieurs années. En janvier 2011, elle accepte de passer une soirée avec celui qui est alors député européen. Après avoir été fortement incitée à boire du champagne, selon son récit, elle aurait eu une relation sexuelle consentie dans un premier temps, avant de demander à Damien Abad de s'arrêter. Mais l'élu aurait ensuite insisté pour poursuivre, sans tenir compte de la demande de la plaignante.

À LIRE AUSSIGouvernement B [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles