Publicité

Accusé d’avoir détourné des centaines de milliers d’euros, le maire d’Agde dit avoir « entendu des voix »

Il aurait agi à la demande de l’Au-delà. Mardi 19 mars, Gilles d’Ettore, maire d’Agde, a été placé en garde à vue dans le cadre d’une investigation pour « escroquerie », selon France 3 Occitanie. Le premier édile serait accusé d’avoir détourné « plusieurs centaines de milliers d’euros » de la caisse de sa Mairie, possiblement « plus de 300 000 euros ». Devant les enquêteurs, Gilles d’Ettore aurait expliqué avoir agi « à la demande de l’Au-delà ».

Une « femme de son entourage, exerçant une activité de voyante et médium », a d’ailleurs été interpellée, comme l’a révélé le procureur de Béziers, Raphaël Balland. Aux enquêteurs, cette femme, qui prétend pouvoir communiquer avec les morts, aurait expliqué « avoir sollicité le maire d’Agde par téléphone pour lui demander des sommes d’argent ». Des sommes toujours plus importantes au fil des années et que le maire aurait pu ponctionner directement dans les caisses de la Ville d’Agde.

À lire aussi Des centaines de lycéens menacés de décapitation après un piratage

Confronté à la voyante et ses aveux en garde à vue, l’élu aurait maintenu sa version : il n’a pas été contacté par cette femme, mais par « des voix venant de l’au-delà ».

Une instruction en cours ce jeudi après-midi

Le maire d’Agde, la voyante, ainsi que le mari de celle-ci ont été présentés à un juge d’instruction ce jeudi 21 mars. Et selon « Midi Libre », Gilles d’Ettore a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêt, détournement de fonds publics et cor...


Lire la suite sur ParisMatch