Publicité

Accro aux jeux d’argent, Marie-Antoinette aurait dépensé l’équivalent de plus de 2 millions d’euros

Parmi les figures les plus célèbres de l'Histoire de France, peu d’entre elles font autant polémique que la reine Marie-Antoinette. L'épouse du roi Louis XVI habitait au Château de Versailles avec son époux à l'heure où la Révolution Française. Elle fut guillotinée le 16 octobre 1793 à l'âge de 37 ans.

Pour l'accuser, le tribunal révolutionnaire a formulé à l'encontre de la veuve de Louis Capet l'une des pires accusations qu'il soit. Selon l'accusateur public Antoine Fouquier-Tinville, la descendante des empereurs d'Autriche aurait eu des relations incestueuses avec son fils. Ces accusations, très probablement infondées, cachait une autre réalité : la reine avait fortement endetté le pays, au jeu.

Une biographie de la reine par Charles-Éloi Vial trace un portrait de la reine. "Une femme mélancolique jetée trop vite dans une monarchie à bout de souffle", explique Le Point. Voilà ce qui en ressort : un peu à l'instar de son mari qui ne voulait pas devenir roi, Marie-Antoinette ne rêvait pas de cette vie.

Les dépenses folles de la Cour ? Au départ très peu pour elle. "Au début du règne, elle continua quelque temps à délaisser les jeux d'argent, se contentant de prendre part à d'innocentes distractions qu'organisaient, dans leurs appartements, le duc et la duchesse de Duras, tel le colin-maillard ou le billard. Mais la mode était aux jeux de cartes et elle finit par y céder", rapporte son biographe.

Puis tout a changé. La reine s'est d'abord essayée à des jeux simples comme le trictrac (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les plus vieilles empreintes humaines jamais enregistrées en Afrique du Nord ont été découvertes au Maroc
Quiz : êtes-vous incollable sur le Général de Gaulle ?
"Napoléon" : un historien démêle le vrai du faux du film de Ridley Scott
Quel est le plus grand et le plus mystérieux tombeau du monde ?
Punaises de lit : le cadeau empoisonné des Romains antiques aux Britanniques !