Accoucher à la maison moins risqué qu’un accouchement à l’hôpital ?

Les femmes qui accouchent chez elles ont moins de risques de souffrir de saignements et d’hémorragie post-partum que celle qui accouchent à l’hôpital : voilà l’étonnante conclusion d’une étude menée par les chercheurs de l'Université de Southampton, en Grande-Bretagne, qui se sont penchés sur les dossiers médicaux de 500 000 femmes. Une conclusion qui n’a rien d’anodin lorsque l’on sait que l’hémorragie post-partum est la principale cause de décès liées à l’accouchement en France.

Hémorragie post-partum : c’est quoi ?

L’hémorragie post-partum se définit par une perte sanguine de plus de 500 ml dans les 24 heures qui suivent la naissance. Bien que ce type de saignement ne concerne que 5 % des naissances environ, il représente la principale cause de décès maternel en France car la majorité des HPP surviennent sans qu’aucun facteur de risque n’ait pu être identifié.

Selon les chercheurs anglais, la sur-médicalisation de l’accouchement, l’usage de médicaments pour accélérer les contractions, la pratique courante de l'épisiotomie pour faciliter la sortie du bébé par voie basse ou encore la multiplication des césariennes provoquent des saignements intempestifs et compromettent la sécurité des femmes enceintes en plein travail.

« Toutes les femmes enceintes devraient en être informées et devraient pouvoir choisir librement le lieu où elles souhaitent accoucher » ajoute Janet Fyle, conseillère médicale au Collège royal des sages-femmes de Grande-Bretagne.

Retrouvez cet article sur TopSante.com

Sida : les jeunes s’informent sur internet
Insolite_Séduction : comment le sourire des hommes fait craquer les femmes
Ostéoporose : la bedaine mauvaise pour les os
Insolite_Sexe : 37 ans l’âge des "5 à 7"
Bisphenol A : enfin interdit dans tous les biberons

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.